Pour favoriser la marche vers l’école

SCOLAIRE. Un an après la mise en place d’un Trottibus, l’école Curé-Brassard innove une fois de plus en lançant les Parcours ludiques , une première dans la commission scolaire la Riveraine.

Des petits pas et un logo ont été peints sur l’asphalte à différents endroits autour de l’école, notamment sur les rues Pierre Laviolette, Martin et du Frère Dominique. L’idée est de guider et de motiver les enfants à marcher pour se rendre en classe.

Depuis septembre dernier, ce sont environ 30 enfants qui empruntent les trois parcours proposés dans un rayon d’environ 1,6 kilomètre, soit une distance considérée comme étant raisonnable pour se rendre à l’école à pied.

Des départs se font chaque matin à partir de la rue Lamarche et de la Source pour ramasser les écoliers. Un autre groupe est aussi réservé pour les enfants qui demeurent dans les rues en face de l’école afin de les accompagner vers la lumière de circulation et les faire traverser le boulevard en toute sécurité. Des trajets et des arrêts adaptés sont établis à différents endroits stratégiques pour regrouper les élèves et poursuivre leur chemin.

Une trentaine de bénévoles donnent de leur temps, selon leur disponibilité. «Le ratio est de deux bénévoles pour huit enfants, soit un en avant et l’autre en arrière, explique la coordonnatrice, Nathalie Adam. On s’adresse surtout aux maternelles, premières et deuxièmes années pour qu’ils se rendent à l’école en sécurité. Pour les trois, quatre et cinq ont leur donne surtout les bases de la sécurité routière.»

Le projet vise à augmenter le nombre d’enfants qui marchent pour se rendre à l’école. On fait d’ailleurs valoir que la part de la marche pour se rendre à l’école est passée de 45% à 34% entre 1993 et 2003, selon une étude récente, et que le Trottibus est une façon de renverser cette tendance.

La mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, a souligné le fait que le projet répond à plusieurs objectifs de développement de la politique familiale mis de l’avant par la Ville de Nicolet, soit de favoriser le transport actif, les saines habitudes de vies, les échanges intergénérationnels et la sociabilisation.

En plus de l’apport des bénévoles, le Trottibus est rendu possible grâce à l’appui financier de l’Agence de la santé publique du Canada. À Nicolet, le projet reçoit aussi le support de la Ville, de Sogetel et de la pharmacie Jean Coutu.

Le projet est une initiative de la Société canadienne du cancer. Pour en savoir plus ou vous impliquer, contactez trottibus@quebec.cancer.ca ou 1 888 939-3333.