Pour combler les besoins en aide alimentaire

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Pour combler les besoins en aide alimentaire
Le comité d'action en aide alimentaire lance la campagne «Tous ensemble pour une chaîne sans faim».

ALIMENTATION. Afin de s’assurer d’avoir une banque de denrées non périssables à longueur d’année, le Comité de développement social et collectif de la MRC de Bécancour lance la campagne «Tous ensemble pour une chaîne sans faim».

Il faut dire que les besoins sont grandissants dans la MRC de Bécancour, alors qu’environ 860 personnes utilisent les services d’aide alimentaire déployés par trois organismes communautaires. En plus de paniers de Noël, plusieurs bénéficient de dépannage temporaire tout au long de l’année.

Malgré les 153 157 kg de denrées envoyés dans la région par Moisson Mauricie et Centre-du-Québec, l’offre ne suffit plus à la demande. Les organismes doivent se procurer plus d’aliments afin de répondre aux besoins des personnes en situation de pauvreté.

«Les organismes ne savent pas ce qu’il recevront bien souvent et ce projet pourrait contribuer à pallier à l’augmentation des besoins, explique l’agent de concertation, Anthony Deshaies. Des fois, c’est gênant de distribuer les paniers, parce qu’il n’y pas grand-chose dedans. Comme c’est très variable, on veut pouvoir stocker tout au long de l’année pour en ajouter en cas de besoins.»

C’est pourquoi cette initiative du milieu a été lancée afin de susciter la générosité des gens en dehors des périodes traditionnelles du temps des Fêtes. «Ce n’est pas pour se substituer à la banque alimentaire régionale, mais plutôt pour contribuer localement, en mobilisant les citoyens et citoyennes dans une solution collective et ce, pour palier à l’augmentation des besoins», précise l’agent de concertation.

Le comité d’action en aide alimentaire, qui chapeaute le projet pilote, espère être en mesure d’amasser des denrées non périssables lors d’une dizaine d’événements au cours de la prochaine année. «Par exemple, si vous faites un tournoi de golf et que vous chargez 50$. Avez-vous pensé demander 45$ et 5$ en cannages? En plus d’augmenter les kilogrammes recueillis, ça nous permettra de sensibiliser encore plus de personnes», souligne Anthony Deshaies.

Déjà, le comité compte sur l’appui de la Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec, la Société de développement des collectivités (SADC) de Nicolet-Bécancour, du Centre de la petite enfance (CPE) Chez-Moi Chez-Toi et de la Commission scolaire de la Riveraine. Les partenaires se sont d’ailleurs engagés à mener différentes actions auprès de leur clientèle.

Soulignons que le projet est rendu possible grâce au support financier d’Option santé Bécancour-Nicolet-Yamaska.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires