Pierreville: Des braconniers pris la main dans le sac

Par superadmin
Pierreville: Des braconniers pris la main dans le sac
Plus de 1700 perchaudes auraient été prises illégalement par les personnes impliquées.

À la suite de dénonciations de la part de citoyens, les agents de protection de la faune du ministère des Ressources naturelles et de la Faune ont mis fin, ce matin, aux pratiques illégales de braconniers de la municipalité de Pierreville.

Au total, 26 personnes ont été interrogées et 5 perquisitions ont été effectuées. Ces perquisitions ont mené à la saisie de plus de mille perchaudes, d’équipement de pêche d’hiver, de 2 cabanes à pêche et de 3 motoneiges.

Atuellement, 86 chefs d’accusation sont comptabilisés. S’ils sont reconnus coupables, les individus impliqués sont passibles d’amendes pouvant totaliser 24 000 $. Ces chiffres pourraient augmenter en fonction des preuves qui seront recueillies.

Les actes qui leur sont reprochés concernent principalement la capture de perchaudes au-delà de la limite de prise quotidienne, la pêche en temps prohibé, la possession illégale de perchaudes et le gaspillage de poissons.

Les contrevenants pratiquaient la pêche sportive d’hiver au lac Saint-Pierre à proximité de Notre-Dame-de-Pierreville. Selon les enquêtes menées par les agents, plus de 1 700 perchaudes ont été prises illégalement par les personnes impliquées. Certains individus ont capturé jusqu’à 150 perchaudes en une seule journée, soit 15 fois la limite permise. Dans certains cas, les pêches ont aussi été effectuées en temps prohibé. De plus, les suspects cachaient les poissons capturés illégalement dans la neige ou dans des cabanes à pêche et gaspillaient du poisson en l’abandonnant sur la glace.

L’opération « PERCIDÉ » : une réussite

Compte tenu de la situation précaire de la perchaude au lac Saint-Pierre, l’opération « Percidé », qui a mobilisé 28 agents de protection de la faune, constitue une intervention stratégique.

Rappelons que, depuis plusieurs années, le Ministère investit des ressources considérables dans le suivi de cette espèce et la restauration de ses habitats. Des restrictions ont d’ailleurs été imposées pour assurer la survie de l’espèce, notamment une réduction de la limite de prise quotidienne, une limite de taille ainsi qu’une réduction de la période de pêche. De plus, le gouvernement du Québec a procédé au rachat d’une partie des permis de pêche commerciale au lac Saint-Pierre.

Importance de la collaboration de la population

La population peut contribuer au travail des agents en signalant tout acte de braconnage ou geste allant à l’encontre de la protection de la faune, de ses habitats ou du milieu naturel. Elle est donc invitée à communiquer avec S.O.S. Braconnage au numéro sans frais 1 800 463-2191 ou avec le bureau de la protection de la faune le plus près (www.mrnf.gouv.qc.ca/fr/faune-adresses-regions/). Ce service est gratuit et confidentiel.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires