Parmi les meilleurs gardiens du circuit Courteau

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Parmi les meilleurs gardiens du circuit Courteau
Samuel Montembeault est deuxième dans la LHJMQ pour la moyenne de buts alloués.

HOCKEY. À sa première saison comme gardien numéro un dans la LHJMQ, Samuel Montembeault connaît d’excellents moments devant la cage de l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Après un lent départ, les choses se sont replacées pour lui, à un point tel qu’il est l’un des meilleurs gardiens du circuit Courteau pour la moyenne de buts alloués.

Le tout a débloqué à la mi-octobre, à Rimouski, où son équipe avait réalisé tout un exploit le printemps dernier, en surmontant un écart de quatre buts pour éliminer l’Océanic, en prolongation, lors du septième match des quarts de finale.

Après la première période, Samuel Montembeault était venu en relève et il avait tenu le fort pour permettre à son équipe de revenir dans le match. Il s’agissait de l’un des 15 matchs d’expérience qu’il avait dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) avant le début de la présente saison.

Avant cette rencontre, le jeune gardien a eu une rencontre très constructive avec Joël Bouchard et l’entraîneur des gardiens. «Je pensais trop et j’avais peur de faire des erreurs, raconte-t-il. Ils m’ont dit d’aller devant les buts, de goaler et de ne penser à rien. À partir de là, les choses se sont mises à bien aller.»

Malgré le départ de plusieurs vétérans, le gardien bécancourois est un rouage important de l’Armada qui se maintient dans le haut du classement de la LHJMQ. Il croit que son équipe peut aspirer aux grands honneurs encore cette saison.

«Nous avons un club qui est semblable à l’an dernier. Nous avons une équipe un peu plus jeune, mais qui travaille fort, décrit le numéro 33. On ne sait jamais ce qui peut arriver aux Fêtes. Peut-être que l’équipe va bouger pour s’améliorer».

Continuer sa progression

L’ancien des Estacades de Trois-Rivières est actuellement à son année d’éligibilité au repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) et il fait déjà écarquiller les yeux de plusieurs recruteurs.

Si bien qu’il a reçu une note B de la Centrale de recrutement de la LNH, à la fin novembre, ce qui signifie qu’il est pressenti pour être un choix de deuxième ou de troisième ronde lors du prochain repêchage, en juin 2015, au domicile des Panthers de la Floride!

Il s’agit d’une bonne progression pour lui. En septembre, la Centrale de recrutement lui accordait une note C lors du dévoilement du palmarès des espoirs à surveiller. Ceci signifie qu’il était tout de même pressenti pour une sélection dans les rondes quatre à six.

«Je vais continuer de travailler fort pour être repêché, a-t-il commenté. J’ai encore quelques points à améliorer. Quand j’ai la vue voilée, je dois challenger un peu plus plutôt que de reculer dans mon demi-cercle. Il faut aussi que je peaufine mon jeu autour du filet».

Une bonne préparation

Contrairement à l’an dernier où il avait fini par décrocher un poste de gardien numéro 2 après avoir été impliqué dans un ménage à trois pendant quelques mois, Samuel Montembeault savait qu’il serait l’homme de confiance de l’Armada en s’amenant au camp d’entraînement.

Pour mieux se préparer à relever ce défi, il a passé l’été à Boisbriand où il a pu s’entraîner en compagnie de plusieurs gardiens bien établis, dont Jonathan Bernier des Maple Leafs de Toronto.

Il a également pu côtoyer Christopher Gibson, Jean-François Bérubé et Olivier Roy qui poursuivent leur carrière dans les rangs mineurs, ainsi qu’Alex Dubeau qui complète son stage junior cette saison et qui a soulevé la Coupe Mémorial avec les Cataractes de Shawinigan.

«J’ai appris beaucoup en regardant ces gars-là, souligne-t-il. J’ai vu comment ils travaillent et ça m’a montré l’exemple à suivre».

Suivez Sébastien Lacroix sur Twitter: @Sebas_Lacroix

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires