«On ne s’en va pas là pour le spectacle»

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
«On ne s’en va pas là pour le spectacle»
Le BigFoot Familiprix n'a pas l'intention de se laisser intimider.

HOCKEY. Le BigFoot n’a pas l’intention de jouer la carte de l’intimidation lors du dernier segment de la finale de la ligue de hockey senior A de la Mauricie (LHSAM), qui débutera vendredi soir, à Louiseville.

Avec le calendrier exigeant physiquement d’une possibilité de trois matchs en trois soirs, si la série se rend à la limite, l’entraîneur André Alie a confirmé qu’il n’a pas l’intention d’habiller ses hommes forts.

«Au lieu de jouer avec trois lignes et trois toughs, on va y aller avec quatre trios. Nous avons beaucoup de profondeur et on peut se le permettre, souligne l’entraîneur, qui ne croit pas que le Bellemare sera là pour se battre. Ça va nous permettre de mieux gérer nos énergies si ça se rend en sept.»

«On ne ‘en va pas là pour le spectacle, on s’en va là pour gagner la coupe, lance-t-il. S’ils veulent jouer la carte de l’intimidation, ils vont la jouer tout seuls. Parce que nous, c’est sûr qu’on ne sera pas là.»

Le mot d’ordre demeurera d’ailleurs la discipline, ce qui a fait défaut au BigFoot Familiprix lors de la première fin de semaine et qui a joué des tours au Bellemare lors des deux derniers matchs.

Rappel à l’ordre

André Alie était d’ailleurs très heureux de la réponse de ses troupiers qui ont réussi à créer l’égalité pour ramener la série à la case départ après avoir perdu leur sang-froid lors des deux premiers matchs, où l’émotion a pris le dessus.

«On est revenu à notre game. On avait essayé de jouer tough, mais ça n’a pas fonctionné, rappelle l’entraîneur. Lors des deux derniers matchs, on a passé sous le radar. On a continué de jouer avec émotion tout en restant discipliné.»

«J’ai bien aimé l’engagement de mes gars. Nous avions le sentiment d’urgence. À 0-2, nous étions dans les câbles. Nous été capable de lever notre jeu d’un cran au bon moment» continue-t-il.

Pour le reste de la série, le message sera de continuer d’y aller une période à la fois. «Il ne faudra pas voir la montagne en partant», illustre André Alie, dont la troupe est en quête d’une quatrième Coupe Sherwood en cinq ans.

Rappelons que la séire reprendra vendredi, à Louiseville, à 20h30, avant de revenir à Saint-Léonard-d’Aston, samedi, à 21h. Un septième match, si nécessaire, aura lieu à Louiseville, dimanche, à 16h

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires