Nicolet-Yamaska planifie son développement économique

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Nicolet-Yamaska planifie son développement économique
La MRC de Nicolet-Yamaska a intégré les services de développement économique à la suite de la dissolution du CLD.

ÉCONOMIE. D’ici quelques mois, la MRC de Nicolet-Yamaska devrait se doter d’une nouvelle offre de services aux entreprises afin de continuer son développement économique.

On se souviendra que la démarche a été amorcée en 2015 à la suite de la restructuration et de la fermeture du Centre local de développement (CLD). Au cours de la dernière année, les maires ont entamé une réflexion stratégique sur le soutien au développement économique.

En début juillet, la firme MCG Groupe Conseils a été mandatée pour accompagner la MRC de Nicolet-Yamaska dans cette réflexion. Le tout devrait être terminé au courant du mois de novembre prochain.

Les prochaines étapes qui se dérouleront à l’automne consisteront en rencontres de travail avec les élus et les membres de l’équipe du Service de développement économique de la MRC.

À la lumière des résultats obtenus lors des consultations et du portrait économique de Nicolet-Yamaska, la nouvelle offre de services devrait être présentée d’ici la fin de l’année et sera déployée dès le début de l’année 2017.

«Il est primordial que notre offre de services s’ajuste aux besoins du milieu. C’est pourquoi des focus group et des entrevues ont été réalisés auprès d’entreprises du territoire afin de bien cerner leurs besoins et leurs attentes», indique le directeur général de la MRC, Michel Côté.

«Les partenaires socioéconomiques ont également été consultés afin de s’assurer que notre offre s’inscrirait en complémentarité des efforts déployés par chaque organisation, ajoute-t-il. Le milieu et l’environnement économique étant en constante mouvance, il est important de savoir s’y adapter et le contexte actuel était idéal pour revoir l’offre de services en matière de développement économique.»

De son côté, le préfet Marc Descôteaux estime que la fermeture du CLD n’a jamais été considérée par le conseil des maires comme un point final aux efforts mis de l’avant pour le développement économique de notre région. «L’intégration de ce mandat au sein de la MRC était naturelle et incontournable pour les élus et a permis d’ores et déjà un meilleur arrimage des services au sein de la MRC», précise-t-il.

«Il était toutefois nécessaire de profiter pleinement de cette occasion pour revoir notre fonctionnement et nos priorités d’interventions, continue-t-il. La planification en cours sera la pierre angulaire sur laquelle sera fondée notre nouvelle offre de services aux entreprises et aux acteurs du développement de notre milieu.»

 

Suivez-nous sur Facebook!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires