Mobilisation pour la réussite éducative des 0-5 ans

Par superadmin

Depuis quelques mois, des organisations de la MRC de Bécancour unissent leurs forces pour développer «Mission tout-petits», un projet visant à favoriser le développement des enfants de 0-5 ans, dans le but de leur assurer un bon départ à l’école et dans la vie en général.

«Il faut tout un village pour faire grandir un enfant». C’est dans l’esprit de cet adage que les représentants de la Clef de la galerie de Fortierville, du Centre de santé, du Carrefour familial Manseau, de la Corporation de développement communautaire de la MRC de Bécancour, du Centre Plateau Laval, du Centre local de développement et de l’Office municipal de l’habitation de Bécancour conjuguent leurs efforts dans la mise en place de ce projet. Pour soutenir leur action, ils peuvent compter sur l’appui d’Avenir d’enfants, un organisme sans but lucratif parrainé par le gouvernement du Québec et la Fondation Lucie et André Chagnon.

«Nous travaillerons sur les cinq sphères de développement de l’enfant (cognitif, moteur, langage, psychoaffectif et habiletés sociales) à travers différents projets bien adaptés aux réalités de notre territoire», précise Daniel Masson, coordonnateur.

Vers un plan d’action

Mais avant que ces projets ne voient le jour, tout un travail de débroussaillage doit être fait. C’est précisément sur quoi planchent actuellement les différents partenaires. «On est en train de bâtir un plan d’action pour concerter nos efforts et maximiser la portée de nos futures actions», ajoute Daniel Masson.

Ce plan sera déposé en septembre. Il comptera neuf priorités réparties également au sein de trois volets : la famille, l’enfant et la communauté. «Ce sont les trois acteurs déterminants dans le développement de l’enfant», précise M. Masson, qui ajoute que sa mise en application est prévue pour janvier 2013.

Un portrait de la situation

Pour les aider dans la mise en place du plan d’action, les divers intervenants impliqués ont entrepris de dresser le portrait des inégalités et des difficultés vécues sur le territoire.

«Par exemple, on note une hausse des demandes pour les programmes de soutien alimentaire et des demandes d’assistance sociale. On constate aussi tout le poids qu’entraîne une situation de pauvreté sur les familles : faible scolarité, difficultés de langage, insécurité, manque d’occasions de s’intégrer à la communauté, etc.».

Collaborateurs recherchés

Mission des tout-petits en en train de se modeler. Les personnes intéressées à y collaborer sont les bienvenues en tout temps : «C’est un projet que l’on veut rassembleur. Ainsi, on invite tous ceux qui se sentent concernés par la réussite éducative dès le jeune âge à se joindre à nous», appelle Daniel Masson.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires