Microbrasserie à Sainte-Angèle : la Ville donne son feu vert

Par superadmin
Microbrasserie à Sainte-Angèle : la Ville donne son feu vert
Les plans de la future microbrasserie

Par Karen Montembeault | ENTENTE. Suite aux discussions entre les résidents et les promoteurs de la future microbrasserie à Sainte-Angèle-de-Laval, la Ville de Bécancour a officiellement retiré la demande de dérogation mineure à l’adoption du projet lors d’une séance extraordinaire le 12 octobre dernier. La proposition finale sera donc acceptée le 17 octobre, à la prochaine assemblée.

Dans leur demande initiale, les associés Steve Garceau, Marc Hamel et Jean-Claude Parr, souhaitaient obtenir une dérogation mineure liée à l’emplacement de leur nouveau bâtiment. Le restaurant actuel, qui avait bénéficié de cette dérogation à l’époque de sa construction, est érigé à 3,38 mètres de la limite du terrain, près de la rue des Tulipes. Toutefois, la loi exige une distance minimale de 7 mètres de cette limite.

Ayant manifesté leurs inquiétudes lors de l’assemblée du 3 octobre, les résidents ont eu l’occasion de s’asseoir avec la Ville et les promoteurs afin de trouver un terrain d’entente. Au final, la nouvelle construction sera décalée de 3,62 mètres vers l’Ouest, satisfaisant ainsi à l’unanimité l’ensemble des participants. Ce faisant, le projet se conforme à la loi et suit les recommandations du comité consultatif d’urbanisme, également présent lors des discussions. Un mur coupe-son est également prévu pour maximiser l’intimité du voisinage.

Cette décision affectera minimalement l’espace de stationnement, géré par le Conseil des Ports Nationaux. À cet effet, une entente sera prise entre l’organisme fédéral et les propriétaires de la microbrasserie. Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, précise que la Ville «analysera la meilleure façon de faciliter le stationnement dans les environs du quai de Sainte-Angèle. L’accessibilité aux infrastructures et la sécurité des visiteurs demeure une de nos préoccupations. Il faudra penser à des moyens plus réguliers et durables d’organiser le stationnement.»

«Ce projet est très intéressant tant au niveau touristique qu’économique et il sera bénéfique pour la communauté de Bécancour», ajoute-t-il, satisfait de l’entente finale.

La Ville allouera le permis de démolition dès le 13 octobre. Les entrepreneurs tenteront de rattraper le retard pris sur les travaux, dont le début était prévu le 4 octobre dernier. Une course contre la montre sera entamée pour monter la structure et fermer la toiture avec la période des gels.

Le projet évalué à 4 millions de dollars inclura non seulement une microbrasserie, mais également un resto-bar, un petit dépanneur, un bar laitier et une salle de conférence.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires