Marjolaine Arsenault sollicite un 3e mandat

Par Joanie Mailhot
Marjolaine Arsenault sollicite un 3e mandat

ÉLECTIONS SCOLAIRES. Marjolaine Arsenault, qui assure la présidence du conseil des commissaires depuis 2003, souhaite se représenter pour un 3e mandat consécutif. Cela dit, c’est la première fois que les citoyens auront la chance de voter pour elle, puisque lors de ses mandats de 2003 et 2007, ce sont les commissaires en poste qui l’ont élue présidente. Et avant d’accéder à la présidence, Mme Arsenault était commissaire, et ce, depuis 1998.

«Je suis impliquée dans le milieu scolaire depuis plus de 23 ans. Je m’impliquais où étaient mes enfants, que ce soit la pré-maternelle, les sports, etc. J’ai toujours dit que j’avais une âme bénévole. J’ai toujours le goût de m’impliquer et j’aime relever de beaux défis.»

Pourquoi renouveler le mandat à la présidence? «Je dis toujours que j’ai 6 000 raisons, et qu’elles ont toutes un prénom», répond-elle sans hésiter, faisant référence au nombre d’élèves de la Commission scolaire de la Riveraine.

Cela dit, les coupes budgétaires annoncées ces derniers temps constituent aussi une motivation qui pousse Marjolaine Arsenault à vouloir relever à nouveau le défi. «C’est dur d’arriver, d’année en année, déplore-t-elle. Le gouvernement actuel ne souhaite pas l’abolition des commissions scolaires, mais il ne les aide pas non plus financièrement.»

Selon Mme Arsenault, le réseau qu’elle a établi avec les années dessert bien la commission scolaire. «J’ai un bon bagage et j’ai des contacts dans plusieurs domaines. Je crois que ces liens sont importants plus que jamais, puisque dorénavant, on doit obligatoirement travailler avec les partenaires», affirme-t-elle.

De plus, la candidate croit beaucoup au partage des ressources. «Avec toutes les coupures, on n’a plus le choix de travailler ensemble. Si les commissions scolaires s’alliaient, afin de regrouper certains services, cela permettrait de diminuer des coûts.»

Campagne électorale

Malgré la grandeur du territoire et le grand nombre d’électeurs, Marjolaine Arsenault a choisi de faire une campagne écoresponsable: aucune pancarte et pas de porte-à-porte.

«De cette façon, je n’engendrerai aucun gaz à effet de serre et je n’aurai aucune dépense électorale. Comme aucun coût ne sera encouru, la Commission scolaire n’aura pas de frais à me rembourser. Dans le contexte actuel difficile financièrement, j’ai jugé que c’était la bonne chose à faire», souligne-t-elle.

Pour demeurer dans la simplicité, la candidate entend alors être active sur Facebook, et ce, davantage à compter du mois d’octobre.

Priorités

Conserver l’entité «Riveraine» et travailler avec les partenaires

«Je veux travailler à garder notre entité de commission scolaire, l’identité «Riveraine», tout en travaillant avec les différents partenaires environnants; que ce soit les 2 MRC, les intervenants du milieu de la santé, les municipalités, le Carrefour jeunesse-emploi, la communauté, les CLD, etc.»

Formation professionnelle

Marjolaine Arsenault porte une attention particulière à la formation professionnelle. Elle admet que la Commission scolaire de la Riveraine n’a pas beaucoup de «cartes», soit seulement l’école commerciale et l’école d’agriculture. «Il faut regarder comment partager et rendre plus rentable la formation professionnelle. Les jeunes qui adhèrent à ça peuvent rester ici et travailler dans la région; il y a plusieurs volets à développer.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires