Les projets de l’année

Par superadmin
Les projets de l’année
Travaux en cours pour le déploiement de la fibre optique.

PALMARÈS. Une fois de plus cette année, les projets ont été nombreux dans les MRC de Bécancour et Nicolet-Yamaska. En voici quelques-uns qui ont retenu l’attention.

Fibre optique: les travaux débutent à Manseau

Le gros projet de 2016, pour la MRC de Bécancour, était le déploiement du réseau de la fibre optique sur tout le territoire, incluant les 12 municipalités.

En route vers une révolution numérique, le lancement du chantier, en octobre, était très attendu par les élus, la population et les entreprises. Il constitue un point d’étape important dans le déploiement de la fibre optique dont toutes les entreprises et les collectivités pourront y avoir accès d’ici la fin de l’été 2017.

Les travaux de construction de ce réseau sont estimés à 15M$.

La tour d’observation prend forme à Bécancour

Les travaux de construction de la tour d’observation sur le quai de Sainte-Angèle-de-Laval ont débuté en septembre. Ce bâtiment de quatre étages (55 pieds de hauteur) sera inauguré au printemps prochain et devrait être accessible à l’année.

Pour le maire de la ville, cette tour deviendra le «phare touristique de Bécancour», avec comme principal objectif de permettre aux gens d’admirer le paysage avec une vue imprenable. Les lettres du nom «Bécancour» peuvent être visibles de la rive nord, offrant une visibilité à sa ville et ses attraits.

Rappelons que la tour d’observation représente un investissement d’environ 240 000$, tandis que l’ensemble du projet de réaménagement du quai est évalué à 600 000$.

Vers une microbrasserie à la marina de Sainte-Angèle

Les trois propriétaires (Steve Garceau , Marc Hamel et Jean-Claude Parr) de la marina et de l’ancien Resto-Bar La Marina, à Sainte-Angèle-de-Laval, ont mis sur pied un projet de microbrasserie, qui est en construction sur le même site. L’ancien restaurant a été complètement démoli et fera place, dès 2017, à un tout nouveau complexe incluant une microbrasserie, un resto-bar, un petit dépanneur, un bar laitier et une salle de conférence. Le projet, dans son ensemble, est évalué à 4 millions de dollars. Rappelons que certains citoyens du secteur s’étaient montrés inquiets face au projet, mais une entente était finalement intervenue entre les promoteurs, la Ville de Bécancour et la population.

Formation et intégration d’immigrants en production laitière

Un projet visant à former et à intégrer en milieu de travail des personnes immigrantes a été lancé par AGRIcarrières, comité sectoriel de main-d’œuvre de la production agricole. Pour les nombreux acteurs du milieu, ce projet de revitalisation dans la MRC de Bécancour est vu comme une piste de solution au problème de main-d’œuvre agricole.

Développé en partenariat avec les municipalités de Sainte-Françoise et de Fortierville, ce projet a pour objectif de pourvoir six postes d’ouvriers sur des fermes laitières de la région tout en s’intégrant dans une démarche de revitalisation des municipalités concernées.  Dik Bahadur Waiba est le premier candidat à avoir profité de l’expérience, au sein de la Ferme Drapeau et Bélanger de Sainte-Françoise.

La Nash Shirt devient Chez Boris

Un ancien bâtiment industriel qui a abrité la NASH SHIRT, de 1949 à 1983, a peu à peu repris vie à Saint-Léonard-d’Aston. «Chez Boris» fait référence à Boris Katz et à l’héritage qu’il a laissé à la municipalité.

Acquis en 2014 par Denys Guévin, l’immeuble a fait l’objet de nombreux travaux de rénovation pour remettre le bâtiment en état. L’immense bâtisse, dont une grande partie est complètement inoccupée, offre plusieurs possibilités. Le propriétaire souhaite d’ailleurs lui donner une triple vocation, soit communautaire, culturelle et sportive.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires