Les médias s’unissent pour une bonne cause

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Les médias s’unissent pour une bonne cause
Catherine Larochelle et Amélie Saint-Pierre

GÉNÉROSITÉ. La grande guignolée des médias de la Mauricie et du Centre-du-Québec sera de retour pour une seizième édition, le 8 décembre prochain, de 6h à 18h, à plusieurs endroits dans la région.

Un total de 72 points de collecte seront répartis dans cinq grandes villes, dont Bécancour, Louiseville, Nicolet, Shawinigan et Trois-Rivières. En nouveauté cette année, des ajouts seront apportés à Saint-Luc-de-Vincennes et Saint-Maurice.

Pour savoir où vous rendre, le 8 décembre, il est possible de consulter l’endroit le plus près de chez vous, en géolocalisation, au www.lagrandeguignoleedesmedias.com.

En tout, plus de 500 bénévoles seront à pied d’œuvre tout au long de la journée pour amasser des dons. L’an dernier, ce sont environ 161 000 $ et 11 tonnes de denrées qui avaient été recueillis.

Plus de 5 200 paniers ont pu être distribués et 20 000 personnes qui en ont profité. «Ce ne sont plus seulement les gens qui ne travaillent pas qui en ont besoin. Il y a une famille sur six qui est au boulot, mais qui fait une demande parce qu’elle ne parvient pas à joindre les deux bouts», souligne le coordonnateur, Sébastien Turgeon.

Moisson Mauricie/Centre-du-Québec, la Société Saint-Vincent de Paul, les Artisans de la paix, le Centre Roland-Bertrand, Ressource Aide alimentaire, le Centre du Plateau Laval, le Centre d’action bénévole (CAB) de la MRC de Bécancour, le CAB de Grand-Mère, le CAB de la MRC de Maskinongé et en nouveauté, le CAB de la Moraine, à Saint-Narcisse, seront les dix organismes qui en profiteront.

«Le fait que nous ajoutons des organismes, c’est une autre preuve que le visage de la pauvreté change, souligne le coordonnateur, Sébastien Turgeon. La meilleure nouvelle serait de vous dire qu’on n’a plus besoin de faire de grande guignolée des médias, mais ce n’est pas le cas en Mauricie et au Centre-du-Québec.»

La chanteuse country mauricienne, Cindy Bédard, assumera la présidence d’honneur de la seizième édition. «La grande guignolée est pour moi un rendez-vous, un moment d’union incontournable pour inciter les gens à se serrer les coudes et faire preuve de générosité, a-t-elle témoigné. C’est ce qui donne un sens à la période des Fêtes.»

Pendant tout le mois de décembre, il sera aussi possible de faire des dons ou d’apporter des denrées dans les Jean Coutu et les Provigo-Maxi de la région. Les bureaux de Via Capitale seront aussi à la disposition du public pour déposer des denrées non périssables.

Par ailleurs, le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap organisera une soirée de musique traditionnelle, le 23 décembre, dont une partie des profits ira à la grande guignolée des médias.  

Le saviez-vous?

La première guignolée organisée dans la région se serait tenue en 1866. Celle organisée par les médias existe depuis 2000, en Mauricie. Au cours des quinze dernières années, ce sont plus de 1,25M$ qui ont été amassés, 252 tonnes de denrées et 55 200 paniers de Noël d’une valeur d’environ 100$ ont été remis.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires