Les chantiers de l’année de la Rive-Sud

Par superadmin
Les chantiers de l’année de la Rive-Sud
Une esquisse du projet

PALMARÈS. Plusieurs chantiers ont été menés cette année, permettant à la Rive-Sud de poursuivre son développement.

Agrandissement de 14,3M$ à la Villa Domaine St-Grégoire

Un investissement de 14,3 millions $ à la Villa Domaine St-Grégoire permettra l’ajout d’une trentaine de logements, sur trois étages, l’aménagement d’une grande salle de jeux et loisirs ainsi que la relocalisation de l’infirmerie.

Une fois les travaux terminés, la superficie totale du bâtiment, incluant les trois étages d’unités, sera d’environ 65 613 pieds carrés. Les travaux ont débuté dans les dernières semaines et se poursuivront tout l’hiver. La nouvelle partie devrait être prête quelque part à l’automne.

Pour compléter l’entreposage des déchets nucléaire

La construction de deux nouveaux modules de stockage à sec (CANSTOR) pour entreposer les grappes irradiées a nécessité des investissements de l’ordre de 12M$ sur le site de la centrale nucléaire Gentilly-2. Hydro-Québec a tenu à favoriser les retombées économiques régionales en faisant travailler des entreprises des environs. Alors que huit des neuf modules construits entre 1995 et 2009 avaient atteint leur pleine capacité, la construction de ces deux modules était devenue nécessaire pour compléter l’entreposage des 28 000 grappes de combustible irradié qui se trouvent dans une piscine. Ces modules permettront d’entreposer les déchets nucléaires jusqu’en 2060, date à laquelle le transfert vers le site canadien d’entreposage doit être complété.

Nouvel immeuble à l’entrée de la ville de Nicolet

Un bâtiment qui daterait des «années folles» et qui avait notamment abrité un terminus d’autobus provincial a été rasé ce printemps, sur le boulevard Louis-Fréchette, à Nicolet, afin de faire place à la pharmacie Familiprix Extra Pierre Théberge et Judith Savoir. Après que le tas de débris qui était resté en place pendant quelques mois ait été ramassé, à l’entrée de la ville, le chantier s’est mis en branle au milieu de l’été avec des travaux de pieutage. Il s’est accéléré à partir du mois d’août, alors que le plan du projet de 2M$ a été dévoilé. Grâce à un partenariat avec l’entrepreneur Martin Éthier, un deuxième étage a été aménagé afin de faire la location de bureaux professionnels.

Un complexe funéraire à Nicolet

Un chantier majeur s’est mis en branle sur la portion de terrain du Grand Séminaire qui donne sur le boulevard Louis-Fréchette. Le projet d’environ 2M$ permettra au Centre funéraire J.N. Rousseau & frère d’y ériger un complexe funéraire qui doit ouvrir ses portes à l’été 2017. Celui-ci aura 13 000 pieds carrés de superficie, presque le triple de l’édifice qu’occupe l’entreprise depuis un peu plus d’un demi-siècle. Elle y avait en effet déménagé en 1965 après avoir occupé un édifice de la rue Notre-Dame dont la démolition a été complétée au cours de l’été. Le futur bâtiment comprendra deux salles d’exposition avec un salon privé, une salle de réception, un Mémorial et un columbarium.

L’ancienne manufacture n’est plus que des souvenirs

Un pan important de l’industrialisation de la Rive-Sud a disparu du paysage nicolétain, l’hiver dernier, lorsque l’ancienne manufacture de montures de lunettes est tombée sous le pic des démolisseurs. L’American Optical Company of Canada (AOCO) avait été fondée en 1910 avant de cesser ses opérations en 1987. Le propriétaire de la bâtisse de 400 pieds de longueur, Gaëtan Grimard, a pris cette décision après la disparition de quelques centaines d’arbres ou arbustes à la suite d’une intervention de nettoyage commandée par la Ville de Nicolet. Le terrain de 200 000 pieds carrés qui a ainsi été dégagé pourrait faire place à une rue, avec un cercle de virée, pour y construire une dizaine de blocs de six logements.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires