Les 50 ans de l’école Despins soulignés en grand

Par Joanie Mailhot
Les 50 ans de l’école Despins soulignés en grand

FINANCEMENT. «Projet Québec/La Rochelle 2015» clôture sa campagne de financement par un événement majeur où on y soulignera les 50 ans de l’école Despins du secteur Sainte-Gertrude le samedi 11 octobre prochain.

«Étant en campagne de financement pour vivre un échange culturel en 2015 avec des élèves de La Rochelle, en France, l’idée est venue de souligner les «noces d’or» de l’école et ainsi faire profiter la classe de 5e et 6e année du primaire des retombées de cette fête», souligne l’enseignant responsable, Yvan Rheault.

Le rendez-vous exceptionnel du 11 octobre, soit pendant la fin de semaine de l’Action de Grâces, sera l’occasion de réunir tous ceux et celles qui ont fréquenté l’école Despins depuis 1964. Des retrouvailles émouvantes sont à prévoir pour les camarades de classe d’antan, les anciennes «maîtresses d’école» ainsi que tous les parents, ce qui représente plus de 3000 personnes. La fête doit débuter dès 14h. Un souper est prévu et la vente de billets débutera incessamment.

Profitant de cette opportunité, tous les profits générés par cet événement iront au projet Québec/la Rochelle 2015. «Pendant cette activité, nous encaisserons les profits des repas et de la vente d’alcool. Il y aura aussi un encan chinois pendant la journée. Nous espérons ainsi amasser la somme manquante pour atteindre l’objectif final de la campagne», précise M. Rheault.

En effet, depuis décembre dernier, 15 000$ ont été recueillis par la tenue de diverses activités sur un objectif est de 25 000$. Ainsi, l’enseignant mise sur la soirée du 11 octobre pour récolter quelque 5 000$.

À propos du «Projet Québec/La Rochelle 2015»

«Projet Québec/La Rochelle 2015» vient d’une idée générée par un échange poste à poste avec un enseignant français durant l’année scolaire 2012-2013. L’enseignant de cette classe a proposé ce projet inhabituel aux autorités de la commission scolaire de la Riveraine puis au conseil d’établissement de l’école.

La majorité des parents a décidé d’embarquer dans le projet et de s’y investir pour recueillir les sommes nécessaires pour financer à 100 % le transport aérien. Sur place, tous seront hébergés par des familles faisant partie de l’échange et vice et versa lors du séjour des jeunes Français.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires