Le potentiel faunique de la rivière aux Orignaux étudié

Par superadmin
Le potentiel faunique de la rivière aux Orignaux étudié

Située à l’est de Bécancour, la rivière aux Orignaux présente des milieux humides et des habitats fauniques d’importance… qui ne font pourtant l’objet d’aucune protection particulière! Une situation préoccupante à laquelle souhaite remédier le Comité ZIP Les Deux Rives…

«Grâce au soutien financier de notre programme baptisé Protéger les habitats fauniques, ce comité travaille en effet à la réalisation d’un plan de conservation des habitats fauniques situés à l’embouchure de ce cours d’eau, précise Geneviève Lacroix, coordonnatrice de projets à la Fondation de la faune du Québec. C’est un secteur qui nous apparaissait prioritaire, compte tenu de la diversité des habitats fauniques qui s’y trouvent.»

Par exemple, à proximité du secteur à l’étude, de fortes pentes constituent un habitat de choix pour les rapaces, qui les utilisent pour nicher et pour chasser. Les battures s’avèrent quant à elles très intéressantes pour les oiseaux de rivage, tandis que la rivière présente un bon potentiel de sites pour la reproduction des poissons. Mais, malgré cette riche diversité, l’endroit demeure encore méconnu.

«Voilà pourquoi l’objectif principal du projet est de réaliser une description détaillée des caractéristiques physiques, écologiques et anthropiques du territoire, puis d’identifier et de décrire les pressions subies par les habitats fauniques, explique-t-elle. Ultimement, l’objectif poursuivi consiste à produire un plan de conservation de ce milieu naturel, qui servira ensuite d’outil de base pour d’éventuelles initiatives de sensibilisation à la conservation volontaire auprès des propriétaires de terrains situés dans le secteur.»

La conservation volontaire, rappelons-le, consiste à rencontrer les propriétaires privés afin de leur remettre un document dans lequel sont notamment répertoriés les espèces et les habitats fauniques du secteur, les raisons pour lesquelles leur collaboration à la conservation de ces espèces est souhaitée, et les gestes concrets qu’ils peuvent poser en ce sens.

«Avant d’élaborer un tel document, on comprendra toutefois qu’il faut connaître avec précision la composition et la nature du milieu. Voilà à quoi s’affaire le Comité ZIP Les Deux Rives présentement.»

Rappelons en terminant que la rivière aux Originaux coule principalement dans la municipalité de Saint-Pierre-les-Bequets, avant de déboucher dans la ville de Bécancour. Partie intégrante du bassin versant de la rivière aux originaux, elle constitue un affluent important du fleuve Saint-Laurent.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires