«Le bleuet sauvage, c’est le petit fruit miracle!» -Sœur Angèle

Par superadmin
«Le bleuet sauvage, c’est le petit fruit miracle!»  -Sœur Angèle
Soeur Angèle ne se fait pas prier pour énumérer les grandes vertus du bleuet sauvage. Photo

En tournée de promotion pour le compte du Syndicat des producteurs de bleuets, Sœur Angèle était de passage cette semaine en région pour vanter les vertus miraculeuses de ce petit fruit sauvage. Et venant de Sœur Angèle, c’est presque divin!

Malgré une saison qui s’annonce moins prolifique que les dernières en raison, entre autres, du manque de neige sur les plants de bleuets l’hiver dernier, le Québec demeure le producteur mondial numéro un du bleuet sauvage. Pourtant, la saison dernière avait été extraordinaire, la meilleure de tous les temps, observe-t-on. Quelque 70 millions de livres de bleuets avaient été récoltées alors que cette année, plusieurs prévoient conclure la saison avec 40 millions de livres.

En plus du problème de gel des plants de bleuets sauvages, celui du manque d’abeilles ne vient pas améliorer les choses. En effet, plusieurs apiculteurs offrent habituellement leurs abeilles aux propriétaires de bleuetières pour en faire la pollinisation. Le manque d’abeilles cette année n’a rien fait pour aider au petit fruit à voir le jour.

Bien que la région de Saguenay-Lac-St-Jean soit la capitale mondiale du bleuet sauvage, principalement grâce à la qualité de son sol ferreux, on retrouve également en Mauricie et au Centre-du-Québec bon nombre de producteurs de bleuets sauvages.

L’antioxydant par excellence

Nul n’est besoin de prier longuement Sœur Angèle pour qu’elle énumère les vertus du bleuet. «Je ne comprends pourquoi on n’exploite pas le bleuet sauvage plus que ça», s’exclame-t-elle. «Il faudrait développer nos produits régionaux et avec un produit comme celui-là, on n’a aucune raison de ne pas le faire.» Sœur Angèle explique dès lors les avantages du bleuet sauvage. Elle parle de la concentration en antioxydants du bleuet qui bat tous les records et qui en fait un allié de premier ordre pour lutter contre le vieillissement du corps et combattre certaines maladies, particulièrement le cancer.

L’antioxydant est une substance qui protège les cellules des radicaux libres, ceux-ci s’attaquant aux cellules et pouvant en altérer l’équilibre.

Sœur Angèle préconise l’utilisation du bleuet à toutes les occasions. «Il peut accompagner les viandes, dans les sauces, les coulis. J’ai mangé ce midi un gâteau renversé aux bleuets qui était délicieux», déclare avec conviction la sœur chantante.

Sœur Angèle débutait cette semaine sa tournée dans notre région avant de se rendre dans les régions de Québec et de Montréal. Et, entre nous, Sœur Angèle célèbre aujourd’hui, 11 août, son anniversaire de naissance. Nul doute que son gâteau de fête contiendra son petit fruit divin préféré…

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires