Le BigFoot complète son évaluation

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Le BigFoot complète son évaluation
André Alie estime que la chimie est excellente au sein de sa formation.

HOCKEY. Même s’il se trouve en bonne posture à la mi-saison, le BigFoot Familiprix de Saint-Léonard-d’Aston est toujours à la recherche d’un joueur pouvant l’aider à aller jusqu’au bout.

Après avoir fait l’acquisition de Carl Tremblay, un ancien des Foreurs et des Saguenéens, le BigFoot a de l’espace pour un dernier «joueur statué» ayant évolué dans le Junior Majeur (LHJMQ) ou la Nord-Américaine (LNAH).

Le temps presse toutefois pour signer un agent libre, puisque la date limite est fixée au 15 décembre. Par la suite, l’organisation devrait se tourner vers une transaction, et encore là, l’échéance arrivera rapidement.

«Il nous faudrait préférablement un défenseur, parce qu’en attaque, ça va très bien, admet l’entraîneur André Alie. On a quand même de la profondeur en arrière, mais on aurait encore de la place au cas où l’on aurait des blessures.»

«On ne virera pas fou avec ça, parce qu’on est quand même très à l’aise avec le groupe que l’on a, précise toutefois l’entraîneur. On aura trois bons tests avant les Fêtes et ça nous permettra de bien évaluer notre personnel en place.»

Le pilote souligne d’ailleurs que la chimie est bonne chez le BigFoot, malgré les nombreux nouveaux venus. Parce que tout le monde accepte son rôle au sein de l’alignement. «Ça facilite les choses pour un entraîneur», admet-il.

Près de la tête

Avec une fiche de 8 victoires, 2 défaites et 2 revers en prolongation, pour un total de 18 points sur une possibilité de 24, le BigFoot s’approche dangereusement du premier rang du classement général de la ligue de hockey senior A de la Mauricie (LHSAM).

Malgré cinq matchs de moins de disputer que le Cap-de-la-Madeleine, Saint-Léonard affiche un retard de seulement deux points. Le BigFoot est actuellement troisième, un point derrière Louiseville, qui a trois parties jouées de plus au compteur.

Le BigFoot a d’ailleurs perdu 4 à 3 en prolongation contre le Bellemare, vendredi soir dernier. Un match où Saint-Léonard a dû se débrouiller avec un personnel réduit en raison des blessés et de nombreux réguliers absents.

L’importance des détails

Même si les choses vont bien depuis le début de la saison, la formation a encore du travail à faire pour peaufiner sa préparation en vue des séries éliminatoires. «Nous aimerions que notre jeu de puissance vire un peu plus et qu’il soit plus efficace, admet André Alie. Marc-André Laroche (l’assistant) fait du gros travail là-dessus.»

Le BigFoot entend également continuer d’apporter une attention de tous les instants à son jeu défensif. La formation domine d’ailleurs le circuit pour le moins de buts contre, avec 43, ainsi que pour le différentiel, avec plus-15.

«C’est certain que nous pouvons compter sur les performances de Vincent Lamontagne devant le filet, mais ça va au-delà de ça, estime l’entraîneur-chef. C’est le travail collectif de tous les gars sur la patinoire qui fait une différence.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires