La Riveraine investit 8,3M$ pour réduire les factures de chauffage et d’électricité

Par Joanie Mailhot
La Riveraine investit 8,3M$ pour réduire les factures de chauffage et d’électricité
La présidente de la Commission scolaire de la Riveraine

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE. La Commission scolaire de la Riveraine a annoncé, jeudi matin, la réalisation d’un projet d’efficacité énergétique dans 22 écoles. En procédant à la modernisation de ses bâtiments, l’organisation génèrera d’importantes économies d’énergie et réduira significativement ses émissions de gaz à effet de serre.

«L’amélioration de l’efficacité énergétique de nos bâtiments, le maintien du confort de nos élèves et de nos employés ainsi que la protection de l’environnement font partie de nos priorités», a déclaré Marjolaine Arsenault, présidente de la Commission scolaire de la Riveraine.

Pour réaliser ce projet d’efficacité énergétique, la Commission scolaire investit 8,3 millions de dollars. Mentionnons qu’elle a bénéficié d’appuis financiers conséquents de l’ordre de 2M$ de la part du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, d’Hydro-Québec et de Gaz Métro.

«La facture d’énergie annuelle pour l’ensemble des bâtiments de la Commission scolaire s’élève à 1,5 million $, l’électricité représente notamment 74% de nos dépenses, a fait savoir Mme Arsenault. En améliorant le rendement énergétique de 22 de nos écoles, nous sauverons plus de 520 000$ chaque année.»

À propos du projet

L’implantation de 130 mesures réduira les dépenses énergétiques de 36%. Le projet agit à deux niveaux; il augmente d’une part la performance des équipements et optimise d’autre part les flux et les ressources énergétiques.

«La proposition d’Énergère reposait sur l’équilibre optimal entre l’inclusion d’un nombre maximum de mesures, la maximisation de la valeur économique du projet et l’élaboration de solutions qui répondent aux principes de développement durable», a mentionné Jean-Philippe Hardy, directeur de l’ingénierie chez Énergère, l’entreprise qui a obtenu le mandat de concevoir, réaliser et suivre les performances énergétiques du projet pour les 15 prochaines années. Selon son modèle d’affaires, la firme garantit l’ensemble des coûts ainsi que les économies d’énergie déterminées lors de l’étude détaillée.

Le projet comprend notamment la modernisation des chaufferies et l’implantation de systèmes de chauffage utilisant de l’énergie renouvelable tels que le thermopompage et l’aérothermie. «Cette technologie consiste à récupérer de l’énergie dans l’air ambiant, a indiqué Simon Fournier, directeur de projet chez Énergère. De plus, en remplaçant les équipements vétustes, on assure un niveau de fiabilité plus élevé.»

Par ailleurs, l’équipe de programmeurs spécialisés en automatisation d’Énergère étendra et renforcera le contrôle des systèmes mécaniques. Cette intervention permettra pour chaque site un meilleur diagnostic en cas de déficiences, une gestion à distance des équipements ainsi qu’une amélioration du confort des occupants.

La Commission scolaire de la Riveraine modernisera également l’éclairage intérieur et extérieur de ses 22 bâtiments en convertissant 14 000 luminaires au DEL. «Connue pour son efficacité énergétique, cette nouvelle technologie d’éclairage offre des conditions lumineuses supérieures. Les luminaires au DEL consomment 50% moins d’énergie», a précisé Simon Fournier.

«Nous économiserons plus de 2 millions de kilowattheure chaque année, ce qui équivaut à alimenter 100 maisons. De plus, nous réduirons nos émissions de gaz à effet de serre de 59%. Notre rôle environnemental sur la scène régionale nous tient particulièrement à coeur», a souligné Marjolaine Arsenault.

Les travaux sont en cours et ils se poursuivront jusqu’à la rentrée 2017.

Le projet inclut également un programme de formation du personnel technique ainsi qu’une campagne de communication. «Nous prévoyons une sensibilisation progressive en trois étapes: en informant les gestionnaires, en impliquant les professeurs et les employés, puis en mobilisant les élèves autour de l’efficacité énergétique», a laissé entendre Simon Fournier. La campagne démarrera cet hiver

Les 22 bâtiments touchés par le projet sont:

17 écoles primaires: Marie-Sophie, La Nacelle, Vincent-Lemire, Paradis, Curé-Brassard, Maurault, Notre-Dame-de-l’Assomption, Beauséjour, Despins, Jean XXIII, Le Rucher, Harfang-des-Neiges, Des Arbrisseaux, Marquis, Explorami, Le Phare et Terre-des-Jeunes

3 écoles secondaires:Jean-Nicolet, La Découverte et Les Seigneuries

2 centres de formation: Centre Nicolet et Centre St-Laurent

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires