La MRC de Bécancour adopte un budget équilibré pour 2017

Par Joanie Mailhot
La MRC de Bécancour adopte un budget équilibré pour 2017
Le budget 2016 de la MRC de Bécancour a été présenté en séance régulière

AFFAIRES MUNICIPALES. Les membres du conseil des maires de la MRC de Bécancour ont adopté, mercredi soir, le budget pour l’année 2017. Ce budget équilibré de l’ordre de 2,3M$ représente une légère hausse de 4% par rapport au budget de l’année dernière.

Les quotes-parts qui sont versées par chacune des municipalités à la MRC de Bécancour sont augmentées de 45 174$, ce qui représente une augmentation de 2,8% par rapport à l’an dernier. Rappelons que le budget 2016 présentait une baisse de 11,4%.

Le préfet de la MRC de Bécancour est très satisfait du budget déposé. «Pour moi, c’est un beau budget. Il n’y a pas de grands écarts ou de grosses coupures comme on a déjà vues à cause du gouvernement. C’est vraiment un budget terre à terre et budget d’avenir, laisse entendre Mario Lyonnais. C’est un budget où les élus ont pris la décision de travailler ensemble et de ne pas surtaxer les municipalités, en optant pour une augmentation «normale» de 2,8%.»

En effet, les objectifs fixés par les élus lors de la préparation du budget étaient que l’augmentation des quotes-parts se rapprochent le plus possible de l’indice des prix à la consommation (IPC) et également maintenir les services de qualité offerts aux municipalités.

«Nous adoptons cette année un budget qui maintient le niveau actuel de services aux municipalités, et ce, sans augmenter leur fardeau fiscal au-delà de l’inflation. Le défi qui nous attendait consistait à orienter les ressources financières disponibles vers nos priorités actuelles afin de minimiser l’impact du maintien de la coupure du pacte fiscal qui avait été imposée par le gouvernement du Québec», soutient le préfet.

«Cet exercice budgétaire respecte la mission première de notre organisation qui est de fournir des services de qualité à nos municipalités, d’assurer un développement cohérent du territoire et de favoriser la vitalité de nos communautés, ajoute-t-il. Même si ce budget est conservateur, il nous permet de centrer nos investissements vers le développement futur de nos communautés.»

Par ailleurs, M. Lyonnais estime qu’«un budget, ça réunit les maires. Tout le monde travaille ensemble côté économie. On n’avait pas de lousse nulle part et on a pris toutes les décisions ensemble pour aller de l’avant. On pourrait travailler chacun de notre côté et tirer la couverte chacun de notre bord, mais on ne l’a pas fait. On a vraiment travaillé pour le bien de la collectivité et pour le bien de la MRC.»

Il a également rappelé que cette année, la MRC de Bécancour a travaillé de concert avec la MRC de Nicolet-Yamaska pour l’élaboration du budget, considérant que les deux instances ont deux ressources en commun, soit les agents de développement culturel et de développement agroalimentaire.

Pour ce qui est de la fin de l’année 2016, Mario Lyonnais croit qu’elle se termine bien. «On finit l’année avec un surplus modeste et raisonnable.»

Les priorités budgétaires

Encadrer et soutenir les municipalités dans l’application des règlements, accompagner les maires dans le processus de prise de décision touchant l’aménagement du territoire, soutenir le développement économique, mettre en œuvre le réseau de fibre optique, ainsi que maintenir les services en culture, en communication et en sécurité incendie figurent au nombre des priorités budgétaires retenues.

Concrètement, ces priorités se traduisent, entre autres, par les zones exposées aux glissements de terrain, notamment en ce qui a trait à l’adoption du règlement et l’intégration du cadre normatif, en plus de l’accompagnement des municipalités dans l’intégration de leur règlement municipal.

On envisage aussi faciliter les opérations concernant la gestion des cours d’eaux, ainsi qu’adopté le plan final du  Plan d’intervention en infrastructures routières locales (PIIRL).

Quelques actions sont également prévues en lien avec le développement économique, dont le renouvellement du mandat du développement économique au Centre local de développement (CLD) de la MRC de Bécancour. Un montant de 430 600$ est prévu dans le budget 2017, pour le développement régional.

Évidemment, on ne peut passer sous silence l’important projet de la fibre optique, alors qu’on prévoit terminer la construction du réseau sur l’ensemble du territoire, en plus d’assurer la gestion des retombées financières. «Nos efforts sont principalement concentrés là-dessus; on y met beaucoup de temps et  on veut en faire un projet important pour le développement du territoire», a mentionné Daniel Béliveau, directeur général de la MRC de Bécancour.

Enfin, on prévoit aussi la refonte complète du site Internet de la MRC de Bécancour.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires