La ligne continue sur le pont Laviolette sera encore là pour quelques années

Par Joanie Mailhot
La ligne continue sur le pont Laviolette sera encore là pour quelques années
La ligne continue sur le Pont Laviolette interdit les dépassements entre chaque voie.

TRAVAUX. Depuis le printemps 2014, une ligne continue est peinte entre les deux voies d’une même direction sur le pont Laviolette. En mai de la même année, le ministère des Transports indiquait qu’il s’agissait d’une mesure temporaire. Or, trois ans plus tard, cette ligne continue est toujours visible.

Au départ, cette mesure devait permettre de maintenir la circulation pendant les opérations, étant donné que concrètement, la ligne continue permet de mettre en place une circulation à contresens sur une voie dans chaque direction.

Depuis 2014, la ligne continue a pratiquement toujours été laissée en permanence. «Comme des travaux sont prévus chaque année sur le pont, elle y restera pour encore quelques années, a fait savoir Jean Lamarche, porte-parole du ministère des Transports (MTQ) en Mauricie-Centre-du-Québec. Il nous est arrivé de la retirer l’hiver, mais pour ce que ça demandait comme démarche et ce que ça changeait vraiment, on a décidé de la laisser en place en tout temps.»

«De cette façon, on peut réaliser divers travaux en assurant la sécurité des travailleurs, poursuit-il. En effet, cette mesure permet d’augmenter l’efficacité des plages horaires de chantier, qui sont souvent de nuit et de fin de semaine. Il faut savoir aussi que la ligne continue permet de minimiser le temps consacré à l’installation et à la gestion d’une signalisation temporaire.»

M. Lamarche explique que de remettre une ligne pointillée comme mesure temporaire nécessiterait de causer une autre entrave à la circulation. «Il ne serait pas envisageable en ce moment de rétablir temporairement la ligne pointillée, à court terme. De plus, cela risquerait de semer la confusion chez certains usagers.»

Cela dit, le MTQ prévoit que lorsque les travaux seront terminés ou qu’on prévoira une séquence de temps assez longue sans travaux, pour ne pas créer de confusion pour les usagers, «on verra peut-être à rétablir le pointillé, mais pour l’instant, c’est vraiment la fin des interventions majeures sur le pont Laviolette qui dicteront le retour de la ligne pointillée.»

D’ailleurs, le porte-parole a rappelé que chaque année, plusieurs interventions sont nécessaires sur l’infrastructure: inspection, nettoyage, travaux de rapiéçage, etc. «Sans compter les interventions qui seront peut-être plus importantes, comme on l’a vu au cours des dernières années», fait remarquer Jean Lamarche.

Rappelons que le débit de circulation moyen sur le pont Laviolette est de 37 000 véhicules par jour. Le Ministère se dit donc conscient du caractère stratégique de l’infrastructure.

Conséquence d’un dépassement

Comme l’indique l’article 326.1 du code de la sécurité routière, «le conducteur d’un véhicule routier ne peut franchir une ligne de démarcation de voie continue simple.» Cette règle s’applique sur le pont Laviolette, mais peu d’automobilistes ne la respectent.

À quoi s’exposent les conducteurs contrevenants? Ils risquent de recevoir une amende de 200$, sans compter les 71$ de frais judiciaires et la contribution de 40$ à la SAAQ. De plus, cette infraction entraîne une perte de 3 points d’inaptitude.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires