La CAQ offre la Gaspésie à Donald Martel

Par Dominique Fortier
La CAQ offre la Gaspésie à Donald Martel

POLITIQUE. Le député de la circonscription de Nicolet-Bécancour pour la Coalition Avenir Québec, défendra les couleurs de la Gaspésie dans le cabinet fantôme de François Legault.

Donald Martel, nouvel élu pour la CAQ, sera le représentant de la Gaspésie pour François Legault. « Après les élections, j’avais dit à mon chef que si nous voulions gouverner la province un jour, il fallait mettre de l’emphase sur les régions. Il m’a pris au mot et m’a offert la Gaspésie à représenter », dit-il d’entrée de jeu.

Pour Donald Martel, c’est un privilège d’avoir reçu la Gaspésie à défendre. « Je connais bien aussi la Gaspésie pour l’avoir visité à multiples reprises et je compte bien y retourner sous peu. Avec mes fonctions de directeur général de la MRC de Yamaska et du CLD, j’ai été en contact avec les acteurs locaux de la Gaspésie. Je connais également bien le député Gaétan Lelièvre pour qui j’ai beaucoup de respect.»

Il estime que la région et déjà bien représentée par Gaétan Lelièvre mais ajoute qu’il n’hésitera pas à intervenir s’il sent qu’il peut être utile. « Je veux aussi orienter mes efforts à proposer des idées qui pourront aider les régions lors de la prochaine élection.

Une région autonome

Étant bien conscient que le parti n’a pas le plus grand capital de sympathie en Gaspésie, Donald Martel tenait à préciser ses visions personnelles. « J’aimerais que les gens aient une autre image de la Gaspésie. Non pas celle d’une région qui vit aux dépens de l’état. L’exemple de la cimenterie de Port-Daniel explique bien ma pensée à cet effet. Même chose pour le créneau éolien. D’ailleurs, je crois qu’il est irresponsable d’acheter toute forme d’énergie à prix trop élevé en situation de surplus. »

Il propose plutôt que la région puisse être autonome économiquement. « Mettre de l’emphase sur la formation postsecondaire est un excellent moyen de rétention. » Ce qui se fait à Sainte-Anne-des-Monts en matière de formation professionnelle et collégiale est un exemple probant de ce que Donald Martel souhaite pour l’ensemble de la région.

Il mise aussi sur le développement entrepreneurial, dont le projet Saint-Laurent qui encouragerait l’implantation d’entreprises tout le long du fleuve.

Tourisme

Comme moteur économique, le tourisme demeure un élément essentiel au développement de la Gaspésie. « Je me rappelle être tombé par hasard sur Mont-Saint-Pierre et son entreprise de vol en parapente. C’est un endroit merveilleux. Je crois qu’il y a quelque chose à faire pour améliorer la promotion de ces villages à vocation touristique ainsi que les structures d’accueil. »

Il estime que le potentiel touristique et grand et que le créneau n’est pas encore à pleine maturité, spécialement le volet qui touche le tourisme hivernal. «Le rôle de l’État doit être de fournir à la région, les outils adéquats à son autonomie économique.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires