Incertitude autour de la piscine de l’école secondaire Les Seigneuries

Par Joanie Mailhot
Incertitude autour de la piscine de l’école secondaire Les Seigneuries
-

ANALYSE. Le 6 septembre, un bris majeur de tuyaux est survenu à la piscine de l’école secondaire Les Seigneuries (ESLS), forçant sa fermeture complète pour l’année scolaire 2016-2017. Cet événement précipite la tenue d’une réflexion sur l’avenir de cette infrastructure.

C’est qu’après la première analyse réclamée par la Commission scolaire de la Riveraine, on estime à 200 000$ le montant des réparations à effectuer. «On procède actuellement à une analyse pour évaluer si la piscine répond encore à un besoin de la clientèle, que ce soit les élèves de l’école ou encore les gens des municipalités environnantes», a fait savoir Pascal Blondin, secrétaire général à la Commission scolaire de la Riveraine.

Il soutient que comme la piscine a une quarantaine d’années, des travaux étaient déjà à faire. «Par contre, avec le bris majeurs, on parle de travaux importants et qui coûtent très cher. C’est pourquoi on veut s’assurer que l’infrastructure répond à un besoin réel et évaluer ça vaut la peine de la mettre à niveau. Notre analyse tiendra compte des besoins exprimés.»

M. Blondin assure que pour l’instant, aucune décision ni orientation n’a été prise. «La piscine est fermée pour l’année en cours, ça c’est certain. On ne s’est pas fixé d’échéancier pour prendre une décision finale, mais chose certaine, ça doit se décider cette année», affirme-t-il.

Dans son processus d’analyse, la Commission scolaire de la Riveraine implique la Municipalité de Saint-Pierre-les-Becquets, dans le but de prendre «la meilleure décision possible».

D’autre part, le secrétaire général mentionne qu’une approche sera également faite auprès du ministère de l’Éducation, pour vérifier si des programmes existants pourraient permettre de soutenir financièrement la remise en forme de l’infrastructure, si cette avenue était retenue.

«Si on décide d’y aller avec la réparation, il faudra s’assurer d’avoir des coûts plus justes que notre estimé de 200 000$, admet Pascal Blondin. Sinon, il faudra voir à trouver une autre utilisation à cette pièce et cette infrastructure. Par contre, il faut dire que comme plusieurs autres, l’ESLS est en décroissance, donc on n’est pas en manque de locaux actuellement.»

Rappelons que la piscine de l’ESLS est la seule de la Commission scolaire. «À l’époque, les écoles secondaires avaient eu le choix entre une piscine ou un auditorium. Les Seigneuries est la seule qui avait opté pour la piscine», explique M. Blondin.

La Commission scolaire de la Riveraine ne peut pas confirmer pour le moment s’il y aura ou non remise en service après le 30 juin 2017.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires