Gabriel Thériault: un parcours de combattant

Par superadmin
Gabriel Thériault: un parcours de combattant
Gabriel Thériault vient de lancer son premier roman

Il est dur, le monde de l’édition! Gabriel Thériault, de St-Léonard-d’Aston, en sait quelque chose. Durant trois ans, il a planché sur un livre qu’il souhaitait publier. Il a essuyé une bonne douzaine de refus avant de tenter un dernier essai… et d’enfin recevoir une réponse positive!

Une bonne nouvelle, certes, mais elle fut de courte durée: il fallait retravailler le contenu, peaufiner certains détails… C’est un travail de moine qu’il a dû entreprendre avant de voir son œuvre prendre le chemin de l’impression! «Ça n’a pas été facile: j’ai dû couper quatre chapitres», mentionne l’auteur.

Mais ce matériel ne sera peut-être pas complètement perdu: il pourrait servir pour la suite de son livre. «Le tome 2 sortira au printemps prochain», confirme Gabriel Thériault.

Son livre, «Les exaltés», est en librairie depuis la fin mai. Il s’agit d’un roman historique qui plonge le lecteur dans le monde médiéval… le vrai. «Je le voulais le plus fidèle possible à la réalité de cette époque. Souvent, les auteurs projettent les gens à d’autres époques en misant sur les valeurs d’aujourd’hui. Ça ne fonctionne pas comme ça. Par exemple, au Moyen Âge, des femmes libérées, il n’y en avait pas. J’ai vraiment misé sur le choc des valeurs.»

Pour s’assurer de l’exactitude de ses propos, l’auteur, qui détient une maîtrise en histoire médiévale, a pu compter sur le soutien de Jean-François Cottier, directeur du centre d’études médiévales de l’Université de Montréal. «Mon livre est en quelque sorte blindé! J’aimerais bien qu’il serve en lecture complémentaire aux étudiants en histoire.»

Le volet historique est donc des plus précis. La portion romancée, de son côté, contient plusieurs ingrédients gagnants: chevaliers, seigneurs, guerre, honneur, sang et salut. «C’est une histoire de gars», résume Gabriel Thériault.

L’auteur a choisi une écriture classique qui aide à recréer l’ambiance médiévale à chaque ligne: «Mon livre n’est pas nécessairement facile à lire. J’utilise une prose plus ample pour créer des images dans la tête des lecteurs», confirme l’auteur.

Un pari un peu fou, admet-il, mais qu’il souhaitait relever…

L’histoire

«Les exaltés» ramène le lecteur à l’été 1080, alors que deux seigneurs sont en guerre. Au nom du droit féodal, les hommes de l’un saccagent les moissons et les villages de l’autre. Un jeune moine croit pouvoir fuir la brutalité du siècle en se cloîtrant dans un monastère, mais voilà qu’il doit entreprendre une mission de pacification. Saura-t-il faire des miracles? On peut se procurer «Les exaltés» dans la plupart des librairies. Il est publié par la maison d’édition Joey Cornu Éditeur. Pour en savoir plus sur le roman, il suffit de visiter le groupe «Les Exaltés», créé par l’auteur sur Facebook.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires