Fissure dans la glace au quai de Sainte-Angèle: «Ça demeure un endroit dangereux»

Par Joanie Mailhot
Fissure dans la glace au quai de Sainte-Angèle: «Ça demeure un endroit dangereux»
Une importante fissure dans la glace est visible

SÉCURITÉ. Depuis mardi, une importante fissure dans la glace sur le fleuve Saint-Laurent a été détectée, à la hauteur du quai de Sainte-Angèle-de-Laval. Les spécialistes de la Garde côtière canadienne (GCC) affirment que l’endroit demeure dangereux et qu’il s’agit d’un secteur à craindre.

Jeudi matin, on pouvait constater que la fissure était toujours en place. «Le mot d’ordre est d’évacuer les cabanes qui sont là. Les pêcheurs sont priés de s’installer à proximité du quai. On leur demande de ne pas s’aventurer au-delà de cette fissure, car ils se positionnent en situation précaire pouvant mettre leur vie en danger», soutient Sébastien Doire, directeur de la Sécurité civile et incendie pour la Mauricie et le Centre-du-Québec.

Par ailleurs, un pêcheur expérimenté et habitué de l’endroit a fait savoir qu’il n’est pas  nécessaire de traverser la crevasse pour que la bonne soit bonne. Bien que dans l’esprit des gens il est préférable d’être au milieu du fleuve pour faire de belles pêches, il mentionne qu’il s’agit d’une fausse croyance et que l’activité peut être fructueuse, même près du quai.

Selon lui, la partie au-delà de la fissure pourrait se dérocher dans les prochaines heures ou les prochains jours, surtout en raison du temps doux qu’on connaît aujourd’hui. «C’est toujours difficile de prévoir quand ça va se passer. C’est un peu le même cas qu’un glissement de terrain… on ne peut pas savoir exactement quand ça va se détacher. Ça peut être cette nuit, comme dans 4 ou 5 jours», explique-t-il.

Sébastien Doire assure que la situation est surveillée de près, tant par la Sécurité civile que par le Service de sécurité incendie de la Ville de Bécancour. «Le Service incendie de la Ville va faire son tour régulièrement. On a une très bonne collaboration.» Il ajoute que les aéroglisseurs devraient venir faire leur travail sous peu, dans le secteur.

Lac Saint-Pierre

Mercredi, une banquise de 1 km de longueur s’est détachée sur le Lac Saint-Pierre. «Ce n’est pas si loin de Sainte-Angèle, alors c’est la preuve que le risque est bien là», souligne M. Doire.

Il confirme que la GCC s’affairera prochainement à défaire cette importante plaque de glace, pour éviter qu’elle percute un bateau. «Il faut la défaire d’une part pour la sécurité des citoyens, mais aussi pour s’assurer que le trafic maritime puisse circuler librement», conclut le directeur de la Sécurité civile.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires