Feu vert clignotant: le projet-pilote est en fonction

SÉCURITÉ. Depuis hier, les pompiers et pompiers à temps partiel des Services de sécurité incendie régional de la MRC de Bécancour et de la Ville de Bécancour sont autorisés à utiliser le feu vert clignotant à l’intérieur de leur véhicule personnel afin de se rendre à une intervention.

Tel qu’annoncé en juin dernier par la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, la MRC de Bécancour participe à un projet-pilote visant à évaluer si l’utilisation de ce feu vert clignotant améliorera le temps de réponse par les pompiers ou pompiers à temps partiel du Québec.

Les pompiers et pompiers temps à partiel des Services de sécurité incendie de la MRC de Bécancour et de la Ville de Bécancour suivront une formation dispensée et sanctionnée par l’École nationale des pompiers du Québec afin d’utiliser le dispositif. Une formation de trois heures est obligatoire et elle permettra aux pompiers de se familiariser à la nouvelle technologie dans leur véhicule personnel. La formation est prévue les 9 et 12 septembre 2015.

Les Services de sécurité incendie régional de la MRC de Bécancour et de la Ville de Bécancour remettront au ministère de la Sécurité publique les questionnaires complétés par les pompiers participants au projet-pilote ainsi que les fiches de collecte de données se rapportant aux délais de mobilisation et de l’arrivée de la force de frappe sur un lieu. Si les retombées de ce projet sont positives, l’utilisation du feu vert clignotant pourrait devenir un outil de travail supplémentaire pour les pompiers du Québec.

Le projet-pilote s’échelonnera sur une période de trois ans.

Notons que le clignotant vert permet d’informer les gens que l’automobiliste se dirige vers une intervention d’urgence. Le pompier ou le pompier à temps partiel doit obligatoirement respecter le Code de la sécurité routière. La courtoisie est alors demandée lorsqu’une voiture approche derrière vous.

Il est important de rappeler que la majorité des pompiers qui œuvrent dans les municipalités de moins de 200 000 habitants le sont à titre volontaire ou à temps partiel. Ils sont les premiers répondants sur toute scène d’urgence.

Comment réagir?

Tout comme le Code de la sécurité routière le prévoit à la vue d’un véhicule d’urgence, les citoyens peuvent, lorsqu’ils apercevront une voiture présentant le feu vert clignotant, faciliter le passage de ceux-ci soit en se rangeant vers la droite, en ralentissant ou en immobilisant leur véhicule si nécessaire. Bien entendu, ces manœuvres doivent être effectuées de façon sécuritaire et courtoise.