Fermeture de l’école La Source : une séance d’information éclairante

CONSULTATION. C’est lundi soir qu’avait lieu la séance d’information face à la possible fermeture de l’école primaire La Source de Sainte-Cécile-de-Lévrard. Cette assemblée, tout comme l’ensemble du processus de consultation dans ce dossier, est chapeautée par la Commission scolaire de la Riveraine.

Une cinquantaine de personnes (membres du conseil des commissaires, du conseil d’établissement et du comité paritaire, parents, élus, …) se sont présentées à l’école secondaire Les Seigneuries pour l’occasion, à la recherche de réponses à leurs questions.

Il y a eu plusieurs échanges pendant la soirée, dont le maire de Sainte-Cécile-de-Lévrard, qui a pris la parole pour assurer qu’il fera tout en son possible pour maintenir ouverte l’école de sa municipalité, puisqu’il s’agit d’un service de proximité important pour les jeunes familles du secteur.

Cela dit, si la Santé publique avait décelé un problème dans la qualité de l’air ou la qualité de l’eau à l’école, Simon Brunelle n’aurait pas eu le même discours, la santé des élèves étant bien sûr au cœur des préoccupations. Il aurait donc compris et accepté qu’on transfère les élèves à l’école La Nacelle de Saint-Pierre-les-Becquets.

D’ailleurs, rappelons que l’école La Nacelle accueille les élèves de la maternelle à la 3e année, alors que La Source les reçoit de la 4e à la 6e année. Toutefois, sur les 72 élèves fréquentant ces deux établissements, près des trois quarts sont originaires de Saint-Pierre-les-Becquets.

En novembre, c’est le conseil d’établissement des deux écoles qui avait proposé que l’école La Source ferme ses portes en septembre prochain et que tous les élèves fassent leur primaire à La Nacelle.

«Une chose est claire: pour nous, les démarches doivent se faire dans le respect. Il ne doit pas y avoir de chicanes et il faut absolument éviter de diviser les milieux. Il faut travailler ensemble pour trouver la meilleure solution possible», indique Johane Croteau, responsable des communications à la Commission scolaire de la Riveraine.

Prochaine étape: audiences publiques

Malgré la tenue de la consultation, ce sont les audiences publiques, prévues le 19 février, qui permettront à chacun de se faire entendre de façon juste et équitable.

«À mon avis, à la lueur de ce que j’ai pu entendre lors de l’assemblée de consultation, de bons mémoires seront déposés. Les opinions sont différentes et les avis sont assez partagés», souligne la responsable des communications.

D’ailleurs, au départ, les gens intéressés à déposer un mémoire à la commission scolaire avaient jusqu’au 4 février pour le faire, mais Mme Croteau a prolongé le délai jusqu’au 11.

Lors des audiences publiques, le conseil des commissaires sera sur place pour écouter les arguments et questionner, au besoin. Il pourra ensuite prendre une décision à la lumière des mémoires qui seront déposés.

Ainsi, présentement, rien n’est décidé. Le verdict final devrait tomber lors d’une séance extraordinaire publique, le 24 février. À ce moment, si les commissaires optaient pour la fermeture, l’école La Source devrait mettre fin à ses activités le 1er juillet 2015.

Décision précipitée?

Lors de la séance d’information, certains se questionnaient à savoir si la décision concernant la possible fermeture de l’école La Source ne devrait pas être retardée, dans le contexte actuel.

«Avec ce qui adviendra de La Riveraine, les gens se disaient que nous devrions peut-être attendre avant de se pencher sur la question de l’école La Source, explique Johane Croteau. Mais de notre côté, on devait commencer le processus quelque part alors on a choisi d’aller à l’écoute des gens et des parents. Pour la suite, le conseil des commissaires tranchera et s’il juge plus pertinent de reporter la décision, on verra…»