Entraide Bécancour: plusieurs services sous un même toit

Par Joanie Mailhot
Entraide Bécancour: plusieurs services sous un même toit
Les locaux d'Entraide Bécancour sont situés au 3050 ave. Nicolas-Perrot

Entraide Bécancour célèbre cette année son 20e anniversaire. Depuis sa création, en 1997, la mission de l’organisme a évolué au fil du temps, s’adaptant aux nouvelles réalités, et ce, toujours dans le but de répondre aux besoins de la population.

Aujourd’hui, l’offre de services d’Entraide Bécancour comporte différents volets, dont la friperie, le magasin de meubles et la distribution alimentaire. À l’époque, l’organisme s’adressait principalement aux familles dans le besoin et aux personnes plus démunies. Or, en 2017, c’est un tout autre contexte. «De nos jours, n’importe qui peut venir acheter un morceau de vêtement à la friperie ou encore un meuble. Il y a des gens pour qui redonner une deuxième vie aux objets c’est important, et ce, même si ce n’est pas une question d’ordre financier», explique-t-on.

Cela dit, pour profiter de la distribution alimentaire, il faut s’inscrire à l’avance et répondre à certains critères. D’ailleurs, notons qu’Entraide Bécancour entend prochainement réaménager la distribution alimentaire à l’arrière de la bâtisse, ce qui augmentera la confidentialité des usagers.

Café des 4 ponts

C’est en septembre 2015 qu’a eu lieu l’ouverture officielle du Café des 4 ponts, projet initié par le Conseil communautaire du secteur Bécancour, en partenariat avec Entraide Bécancour. L’objectif principal était de créer un lieu de rencontre et d’animation, tout en favorisant l’expression culturelle ou artistique. En d’autres termes, on souhaitait y créer un milieu de vie.

Dans les derniers mois, les rênes du Café ont été reprises par Entraide Bécancour, qui mise sur cet espace pour amener les gens du quartier, notamment, à socialiser et échanger entre eux. Le Café des 4 ponts correspond à un volet d’économie sociale.

Contrer la dévitalisation

Le Café des 4 ponts est né suite au Forum citoyen organisé par la Ville de Bécancour. Les gens du milieu souhaitaient avoir un lieu où se rencontrer et où pourraient avoir lieu différentes activités.

Cependant, depuis la mise en place du petit restaurant, il semble que ceux qui réclamaient l’existence d’un tel endroit ne soient pas au rendez-vous. «C’est dommage parce que souvent, les gens ne participent pas aux activités organisées. Nous, ce qu’on veut, c’est d’amener les gens à fréquenter LEUR Café. Les activités qu’on organise s’adressent à tout le monde. Ce sont des activités dont le but est de briser l’isolement», soutient Gisèle Kouamé-Mida, coordonnatrice du Café des 4 ponts.

Elle ajoute qu’avec la disparition, jusqu’à nouvel ordre, du comité des Loisirs de Bécancour, le volet «vie communautaire et activités sociales» est désormais entre les mains d’Entraide Bécancour. «C’est une roue qui tourne: on veut organiser des activités et dynamiser le milieu, mais si les citoyens ne répondent pas à l’appel, ça deviendra difficile avec le temps.»

À ce propos, Émilie Hogue, directrice du Service à la communauté de la Ville de Bécancour, affirme que les organismes communautaires contribuent toujours à vitaliser les milieux. «La vie sociale d’un milieu, ça passe beaucoup par l’implication citoyenne et par la participation de la population. La Ville, on est là pour soutenir les initiatives issues du milieu», souligne-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires