Des patins offerts par Jean Béliveau

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix

SOUVENIRS. Alors que le Québec pleurait encore la mort de Jean Béliveau, hier, nous vous demandions de nous faire parvenir quelques-uns de vos souvenirs de celui que l’on surnommait affectueusement le «Gros Bill»!

Celui qui tire ses origines dans la région -étant natif de Trois-Rivières et ayant grandi à Victoriaville à partir de l’âge de six ans- avait le cœur sur la main comme en témoigne l’homme d’affaires et grand philanthrope, René Bérubé.

En janvier 1976, alors qu’il était encore un étudiant, René Bérubé agissait à titre d’administrateur du conseil régional des loisirs. Il avait alors adressé une demande au Fonds Jean Béliveau pour un jeune gardien de but de Bécancour dont les parents n’avaient pas les moyens d’acheter l’équipement.

Il avait reçu une lettre signée par le célèbre numéro 4 lui indiquant que le budget de donation pour l’année 1975-76 est épuisé et l’invitant à formuler une autre demande pour l’année suivante.

Ce qu’il a fait et la fondation lui a remis dix paires de patins qu’il a ensuite pu donner à autant de familles dans le besoin à Bécancour et dans les villages autour.

«Il aimait mieux donner des patins, pour en faire profiter au plus de monde possible. Ç’a fait plusieurs heureux, parce que ce n’est pas tout le monde qui pouvait s’acheter une paire de patins. À l’époque, ça pouvait valoir 20$», se souvient M. Bérubé.

Un grand Québécois

Comme plusieurs politiciens, le député de Bas-Richelieu-Nicolet-Bécancour, Louis Plamondon a rendu hommage à Jean Béliveau et à la contribution qu’il a pu apporter au peuple québécois.

«Il a fait sa marque dans le hockey et dans l’imaginaire collectif à une époque où nous n’étions pas encore des Québécois, où nous étions encore des Canadiens-Français, a-t-il commenté sur son compte Facebook. C’est peut-être d’ailleurs un des derniers grands Canadiens-Français et un des premiers grands Québécois que nous avons donné au monde.

«Sa stature, sa douceur, sa noblesse et son sens du devoir incarnaient toute la grandeur que notre nation a su engendrer. Il était, comme Félix Leclerc, Maurice Richard, Jean Duceppe et quelques autres, un géant qui entre aujourd’hui dans la grande légende de son peuple.»

Si vous avez des souvenirs de Jean Béliveau à partager avec nous, écrivez-nous à redaction_cs@tc.tc

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires