Des dossiers sur la table au Parc 30-55

Par Joanie Mailhot
Des dossiers sur la table au Parc 30-55
Les terrains de l'avenue le Neuf ont tous été vendus.

ÉCONOMIE. Tous les terrains qui étaient disponibles dans le Parc 30-55, dans le secteur Saint-Grégoire, sont désormais vendus. C’est ce qu’a confirmé au Courrier Sud Pierre Paré, propriétaire et fondateur du Parc.

La majeure partie des terrains en question se retrouvent sur l’avenue le Neuf, où des travaux de défrichage et de déboisement avaient été réalisés en 2015 afin de les mettre en vente. «Le but de toute cette préparation est de rendre l’endroit propice et intéressant pour les investisseurs», avait alors mentionné M. Paré.

Il semble que cette initiative ait été fructueuse, car ce secteur d’une dizaine de terrains serait sur le point de se développer. Cela dit, le propriétaire du Parc 30-55 reconnaît qu’il n’y a pas de projet imminent à cet endroit. «Tôt ou tard, j’imagine bien que les propriétaires des terrains voudront faire quelque chose, mais à l’heure où on se parle, concrètement, il n’y a rien sur la table.»

Questionné sur le sujet, Jean Lafrenière, mandaté au développement économique de la ville de Bécancour, admet que quelques dossiers sont actuellement en discussion. «Comme il n’y a rien de conclu pour le moment, ce serait prématuré de dire quoi que ce soit à ce moment-ci», a-t-il fait savoir.

M. Lafrenière a toutefois indiqué que sur les deux projets principaux qui sont dans les cartons à l’heure actuelle, l’un pourrait connaître des développements au cours des prochains mois. Dans l’autre cas, l’échéancier serait plus long.

«Je peux vous dire qu’il y a de l’action au Parc 30-55, affirme-t-il. Ce sont des projets intéressants et ça amènerait de la création d’emplois.»

Concernant les terrains vendus, le conseiller au développement mentionne que le rôle des intervenants économiques, dont le CLD de la MRC de Bécancour, la Ville de Bécancour et la SADC de Nicolet-Bécancour, sera d’accompagner les acheteurs dans la réalisation de leur projet. «Les terrains sont vendus, mais il n’y a aucune construction. Cependant, certains propriétaires de terrains ont manifesté leur intérêt de se bâtir en 2017», a laissé entendre Jean Lafrenière.

Et le Parc LaPrade?

Du côté du Parc LaPrade, les entreprises Airex et PureSphera poursuivent leurs opérations. Par contre, aucun nouveau projet ne semble se pointer à l’horizon. Jean Shoiry, l’un des propriétaires du site et à la tête de PureSphera, a fait savoir qu’il y a des demandes de projets de manière occasionnelle, mais selon lui, rien de sérieux ne se développera au courant de la prochaine année.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires