Des départs et des retours à prévoir

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Des départs et des retours à prévoir

POLITIQUE. Quelques élus nous ont fait savoir qu’ils ne seront pas de retour aux prochaines élections, tandis que d’autres ont toujours le goût de servir.

Aussi à lire: Plusieurs maires en réflexion sur la Rive-Sud

Après un peu plus d’un quart de siècle à la mairie d’Aston-Jonction, le préfet adjoint de la MRC de Nicolet-Yamaska, Pierre Gaudet a l’intention de se retirer à la fin du présent mandat. Pour une seule raison, il se présenterait aux élections: celle de croiser le fer avec un résident qui a toujours voulu prendre sa place. «Sinon, j’ai deux belles candidatures au sein du conseil. S’ils décident de se présenter, je vais les appuyer», assure-t-il.

Comme il l’avait annoncé lors de sa réélection, André Descôteaux devrait compléter son dernier terme à la mairie de Pierreville. «On m’a dit que ce n’était pas un poste de sénateur, en voulant dire que je devrais penser à laisser ma place», lance-t-il à la blague.

Après plus de 40 ans de vie municipale, dont 37 à titre de maire de Saint-Célestin Paroisse, Maurice Morin croit qu’il sera le temps pour lui de céder sa place. «Je ne pense pas que je serai de retour. J’ai un grand bout de fait», raconte celui qui fait partie de ceux qui ont fondé la MRC de Nicolet-Yamaska.

Ils seront de retour

D’autres n’hésitent pas une seconde quand on leur demande s’ils seront de retour lors du prochain scrutin.

C’est le cas de la mairesse Geneviève Dubois, qui est toute nouvelle dans ses fonctions. Avant même de se lancer dans une élection partielle, pour finalement être élue par acclamation, elle lorgnait la mairie de Nicolet, en 2017. Elle sera donc assurément de retour!

Le préfet de la MRC de Nicolet-Yamaska, Marc Descôteaux, a aussi confirmé son intention de solliciter un autre mandat à la mairie de Sainte-Monique afin de réaliser des projets de longue haleine qui sont encore sur la table.

Toujours dans Nicolet-Yamaska, Pierre Yelle est déjà à l’œuvre pour se monter une équipe en vue du prochain scrutin à Saint-François-du-Lac, étant donné que deux visions s’opposent au sein du conseil. «Je souhaite attirer des commerces et des industries pour qu’on se développe, parce qu’on est dévitalisé. Tandis qu’il y en a d’autres qui préfèrent qu’on reste plus campagne», souligne-t-il.

D’autres maires qui ont été élus pour la première fois en 2013 ont la ferme intention d’être de retour pour réaliser les projets qui sont sur la table, dont Mathieu Lemire, à Saint-Zéphirin, Claude Lefebvre, à Baie-du-Febvre, et Réal Deschênes, à Saint-Wenceslas. C’est aussi le cas du maire de Saint-Sylvère, Adrien Pellerin, qui devrait être de la course à la mairie malgré la tourmente survenue dans les dernières semaines.

D’autres maires qui sont là depuis plusieurs années ont toujours le goût de servir. C’est le cas du maire de La Visitation, Sylvain Laplante, qui vient de célébrer ses 30 ans de vie municipale et qui a encore la ferveur. «Si je n’ai pas de relève, je continuerai», admet-il.

Même chose pour Raymond Noël, à Saint-Célestin Village, qui est très impliqué au sein de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et qui a toujours le goût de servir pour faire avancer les projets sur la table pour le développement de sa municipalité.

Le maire de Sainte-Marie-de-Blandford a aussi confirmé au Courrier Sud qu’il avait l’intention de se présenter aux élections de 2017, puisqu’il a le support du conseil actuel. «On est un excellent groupe et on s’entend relativement bien, ce qui nous permet de régler bien des problèmes et prendre de bonnes décisions», a déclaré Louis Martel.

Avec la collaboration de Joanie Mailhot

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Pierre Gaudet: un homme passionné et authentique - Le Courrier Sud
4 années

[…] Un homme qui était reconnu pour son franc parlé, sa vivacité d’esprit et ses nombreuses prises de positions sur différents dossiers à la MRC de Nicolet-Yamaska où il a agi comme préfet adjoint. Celui qui était âgé de 67 ans s’était retiré de la vie municipale, après plus d’un quart de siècle, après avoir assuré sa relève au sein du conseil. […]