Des appuis de taille pour Geneviève Dubois

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Des appuis de taille pour Geneviève Dubois
Geneviève Dubois lors du lancement de sa campagne électorale.

POLITIQUE. Quelques grosses pointures de la politique ont donné leur appui à la candidature de Geneviève Dubois qui a dévoilé les grandes lignes de son programme électoral, mercredi soir, à l’Hôtel Montfort de Nicolet.

À commencer par l’ancien maire de Nicolet, Alain Drouin, qui l’a vivement recommandé pour lui succéder au poste qu’il a dû quitter, en août dernier, en raison de problèmes de santé. L’ancien député de Nicolet-Yamaska et chef d’Option national, Jean-Martin Aussat lui a aussi témoigné son appui.

À cela s’ajoute le maire de Shawinigan, Michel Angers, avec qui elle travaille sur le comité de sécurité publique de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et au conseil d’administration du Pôle d’économie sociale de la Mauricie.

«Alain Drouin est L’Appui qu’on souhaite avoir parce que c’est quelqu’un qui était tellement apprécié de la population. C’est aussi le fun de voir que des gens avec qui j’ai travaillé sont capables de dire que j’ai les compétences utiles pour le poste de maire», a-t-elle lancé en entrevue avec Le Courrier Sud.

Nouveautés et continuité

La candidate a fait valoir quelques projets qu’elle souhaite mettre en place, comme de réserver 1% du budget municipal, soit environ 120 000 $ pour la réalisation de projets provenant des citoyens.

«C’est certain qu’il y a des critères qu’il faudra mettre en place, mais des projets comme le parc Thérèse-Boisvert-Allard cadreraient parfaitement là-dedans», indique-t-elle.

Elle souhaite également rendre plus facilement accessibles les informations qui ont mené aux décisions du conseil de façon à ce que la Ville soit encore plus transparente.

Par ailleurs, de concert avec un promoteur, elle aimerait créer un secteur d’une dizaine de maisons qui ressemble à un «éco-quartier» présentant des caractéristiques se conformant au développement durable comme la récupération de l’eau de pluie, des règles pour le déboisement, l’orientation de la construction favorable à l’économie d’énergie, etc.

Elle souhaite également continuer les projets déjà sur la table au conseil municipal, dont plusieurs projets d’infrastructures comme la réfection de l’aréna et des passerelles, ainsi que la construction d’un réservoir d’eau, et la remise en état du quai du port Saint-François par le fédéral.

Elle souhaite également s’attaquer aux enjeux de fluidité et connectivité des réseaux de transport, afin de désengorger, par exemple, la rue St-Jean-Baptiste qui n’est pas conçue pour recevoir un flot important de véhicule. Elle ne s’est pas avancée sur le prolongement de l’autoroute 30, mais elle admet qu’il serait opportun de «reprendre les discussions» à ce sujet.

La candidate compte par ailleurs poursuivre les enjeux économiques, tels que la revitalisation du centre-ville, ainsi que le développement et la cohabitation des usages sur le boulevard Louis-Fréchette.

Geneviève Dubois souhaite par ailleurs que Nicolet, qui est la ville centre de la  MRC de Nicolet-Yamaska, assume son leadership en travaillant de concert avec les municipalités avoisinantes. «Je souhaite participer activement au développement de notre MRC, que ce soit en matière de développement régional ou local, d’aménagement du territoire ou plus récemment, sur le  projet de loi 106 qui réactive le dossier des gaz de schiste chez nous, principalement en lien avec le volet sur les hydrocarbures.», fait-elle valoir.

«Je ne peux passer sous silence que la coupe de nos services de santé m’inquiète grandement.  Nous discutons également avec notre centre intégré universitaire en santé et services sociaux (CIUSS) pour s’assurer de la poursuite des services offerts à la population. Nous subissons des changements qui ne laissent présager rien de bon.», ajoute-t-elle.

Geneviève Dubois, qui siège déjà au sein de deux comités de l’UMQ, compte également s’investir dans les revendications auprès du gouvernement provincial qui décentralise de plus en plus sans pour autant augmenter les budgets qui viennent avec les responsabilités supplémentaires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires