De plus en plus de citrouilles turquoise dans la région

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
De plus en plus de citrouilles turquoise dans la région

HALLOWEEN. Bien connues aux États-Unis depuis quelques années, des citrouilles turquoises commencent à apparaître ici et là dans la décoration des maisons de la Rive-Sud… au grand plaisir des enfants qui sont victimes d’allergies.

En plaçant une citrouille turquoise devant la maison – idéalement quelques jours avant le 31 octobre – les enfants sauront qu’ils pourront s’y procurer des surprises sans allergènes, comme des crayons, des autocollants, des bagues, des balles, ou toutes sortes de petits jouets acquis dans des magasins à bas prix.  

Pascale Nadeau, de Saint-François-du-Lac, a deux enfants qui ont plusieurs allergies. Même si son secteur est très peu passant, à la sortie du village, elle s’est fait un devoir de placer une citrouille turquoise en face de sa maison. «C’est surtout symbolique», admet-elle.

Elle espère que le mouvement, qui commence à prendre de l’ampleur, fasse boule de neige. Parce que l’Halloween a toujours été un casse-tête pour sa famille.

«Ce n’est pas évident, parce qu’ils veulent aussi fêter l’Halloween, et j’ai toujours voulu qu’ils le fassent. Quand ils reviennent, je dois tout trier, vérifier et revérifier. Souvent, c’est plus de la moitié, parfois les trois quarts de ce qu’ils ont ramassé dans leur sac qui s’en va à la poubelle, témoigne-t-elle. Ça leur crée une déception.»

La mère souhaite que le mouvement soit de plus en plus connu, au sein de la population, mais également auprès des écoles où les enfants fêtent aussi l’Halloween que ce soit à la cafétéria ou en faisant la tournée des classes. «C’est problématique, parce que le professeur doit prendre soin de vérifier.»

Allergies Québec invite les internautes à partager leurs créations sur Twitter via le mot-clic #MaCitrouilleTurquoise.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires