Coup d’envoi réussi

Photo de Myriam Lortie
Par Myriam Lortie

BILAN. C’est ce week-end que des milliers de festivaliers prenaient d’assaut les rues de Saint-Tite pour les dix jours de célébrations western annuelles. «Nous étions très fébriles, maintenant nous sommes très fiers», s’exprimait le directeur général du 49e Festival Western de St-Tite, Pascal Lafrenière, qui croit fermement que l’organisation est sortie de sa zone de confort à l’approche de son demi-siècle d’existence.

Parmi les grandes nouveautés, on note la présence du Cirque Éloize qui proposait six représentations du spectacle Saloon – Cavale au cœur du Far West en première canadienne. «Quand on commence, c’est très abstrait, on parle de maquettes, de concepts, mais de le voir en vrai… C’est assurément un élément fort, un élément de fierté, parce qu’on est allé ailleurs», explique-t-il sans cacher son bonheur.

Au-delà de ce nouveau spectacle et du Village Cirque installé à l’entrée de la ville, Pascal Lafrenière est satisfait des spectacles, des rodéos relevés et de l’esthétique du site. «Nous avons professionnalisé tous nos sites, nos lieux, nos actions. Les devantures de chapiteau, ça été notre gros coup cette année aussi», estime-t-il.

La température a été plutôt clémente ce week-end, même si la veille d’orages violents en soirée samedi a inquiété quelque peu l’organisation. «Nous avons été plus vigilants, nous avions un plan spécial de mesures d’urgence, notamment porter une attention plus particulière aux ancrages des chapiteaux.» Finalement, aucun événement malheureux n’est survenu.

«On est très, très satisfaits du premier week-end d’activités», résume-t-il.

Achalandage à la hauteur des attentes

«C’est toujours difficile à évaluer, mais on peut dire que c’est comparable aux autres années», avance le directeur général. «Nos indicateurs, avant d’avoir les résultats des sondages, c’est la vente de billets et la vente de consommation. On devrait avoir dans les mêmes chiffres que par les années passées.»

Sécurité resserée

Rappelons qu’en raison d’incidents malheureux l’an passé, la sécurité a été rehaussée d’un cran. Un périmètre est désormais délimité pour la consommation d’alcool et les agents de sécurité du festival collaborent avec la Sûreté du Québec (SQ) en plus grand nombre sur le site.

«J’ai parlé avec des gens de la SQ, tout a bien été, j’ai eu de beaux commentaires là-dessus», informe le directeur général. «Il y en a beaucoup en civil aussi. Définitivement, tout s’est bien déroulé la nuit dernière, rien d’important à signaler.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires