Claude Carpentier est nommé candidat libéral fédéral

Par superadmin
Claude Carpentier est nommé candidat libéral fédéral
Claude Carpentier était le seul aspirant à l’investiture libérale du comté de Bas-Richelieu-Nicolet-Bécancour. Il a été élu sans opposition candidat libéral.

POLITIQUE. Une cinquantaine de personnes ont assisté, mardi soir à l’Auberge de la Rive de Sorel-Tracy, à la nomination sans opposant de Claude Carpentier comme candidat officiel du Parti libéral du Canada dans la circonscription de Bas-Richelieu-Nicolet-Bécancour où il fera face au bloquiste Louis Plamondon.

C’est en présence de quelques autres candidats du parti au Québec et du sénateur Michel Biron que M. Carpentier s’est présenté, se gardant bien d’aborder les thèmes de ce que sera sa campagne. Il s’est plutôt engagé à rencontrer le plus de militants possible au cours des prochaines semaines et entendre leurs besoins et vues.

«Car ce ne sera pas moi qui déciderai de notre plan d’action. C’est ensemble qu’on le déterminera. Quand vous allez à l’épicerie, ce n’est pas le gérant qui met les choses dans votre panier. Vous choisissez vous-mêmes ce qui vous convient. Ce sera la même chose avec moi.»

Servir

Aujourd’hui policier à la retraite, il a dit sentir encore ce besoin de servir.

«Je me lance en politique à cause des valeurs chères au Parti libéral du Canada (PLC) et à son chef, Justin Trudeau. Je m’engage à faire une campagne propre, en équipe, pour réaliser ce que l’on veut.»

Un engagement qui visiblement plait aux libéraux. L’ancien député Pedro Rodrigues a d’ailleurs d’entrée de jeu fait son éloge, rappelant que c’est M, Carpentier lui-même qui a fait part au parti de son intérêt à devenir candidat. «Après avoir pris un premier café avec lui, je savais déjà que Claude n’est pas le genre à lâcher le morceau. Il sait pourquoi il est là. Il a des valeurs qu’il a le courage de défendre.»

Rappelons qu’il fut directeur du service de la Sécurité publique de l’ex-ville de Tracy. Puis il a joint les rangs de celui de Sorel-Tracy après la fusion des deux villes, en 2002. Il a ensuite poursuivi sa carrière au sein de la SQ, notamment aux quartiers généraux montréalais du corps policier. Il a aussi représenté le Québec au Canada et au niveau international, comme membre des Registraires canadiens et de l’International Association of Security and Investigative Regulators. M. Carpentier détient une maîtrise en administration des affaires (MBA), spécialisée en affaires municipales de l’UQÀM. Il habite toujours la région et s’est impliqué activement dans le référendum, pour le comité du OUI à la restauration du marché Richelieu.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires