Camping Plage Paris, un moteur économique!

Par superadmin
Camping Plage Paris, un moteur économique!
Carol Bolduc et Isabelle Thivierge

Tout quitter pour réaliser ses rêves… à Sainte-Sophie-de-Lévrard! C’est ce qu’ont fait Carol Bolduc et Isabelle Thivierge en faisant l’acquisition du Camping Plage Paris.

« Nos amis se demandaient pourquoi nous quittions tout, une carrière dans la santé et dans la construction ainsi qu’une maison sur le bord de la rivière Richelieu, pour acheter un camping très loin de chez nous! », raconte Isabelle Thivierge.

«Nous aimons le camping, la rencontre avec les gens et nous avions besoin d’un nouveau défi », explique celui qui reconduit ses campeurs jusqu’à leur site et qui mise sur un service personnalisé.

« Quand les gens arrivent ici, ils sont en vacances, en entrant dans le camping, ils laissent derrière eux leurs problèmes, ils s’amusent et sont satisfaits de leur séjour. C’est ce qui nous nourrit et nous redit qu’on a fait le bon choix », explique M. Bolduc.

Investissements importants et création de 5 emplois

Le camping, fondé en 1964, voyait sa clientèle diminuée et ses infrastructures devenir désuètes. En faisant cette acquisition en 2005, les entrepreneurs savaient dans quelle aventure ils s’embarquaient, et surtout, qu’ils auraient à investir beaucoup d’argent. « Nous avons fait notre plan d’affaires en misant sur la qualité des services et des infrastructures et dans le but de développer une clientèle familiale et ça marche. 5 ans plus tard, nous avons presque atteint nos objectifs fixés au départ », indique Mme Thivierge.

Le camping, qui compte maintenant 188 terrains de tout type, se prépare une fois de plus à de grands changements. Grâce à la contribution de partenaires financiers du milieu, dont la SADC, une piscine, ayant une capacité de 120 personnes, ainsi que des jeux d’eau seront installés dès l’été 2011.

Un moteur économique pour les entreprises environnantes

Avec une importante augmentation de la clientèle, les visiteurs, provenant de partout au Québec, ont besoin de produits et services.

« Je dis aux gens de ne pas apporter de légumes, parce qu’on a un maraîcher juste à côté du camping. L’épicerie de Ste-Sophie et le garage profitent également de cette manne! On s’entraide et c’est bon pour l’économie locale », indique M. Bolduc.

En terminant, Isabelle Thivierge souligne le dynamisme des partenaires du développement du milieu, qui les ont appuyés dès le départ.

Rendez-vous sur le site Internet du Camping plage Paris.

Par Carolyne Aubin, conseillère en développement et communication à la SADC

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires