Anecdotes et plaisir, l’apanage d’Opération Nez rouge

Par Martin Sylvestre
Anecdotes et plaisir, l’apanage d’Opération Nez rouge
Les bénévoles Louis Massicotte

Outre les traditionnels sapins, guirlandes, couronnes et cadeaux de Noël, le service Opération Nez rouge s’inscrit désormais dans les traditions du temps des Fêtes. L’organisme en sera à une 19e édition dans Nicolet-Bécancour.

Après avoir connu des éditions record dans les années 90 et subi une baisse d’achalandage par la suite, voilà qu’Opération Nez rouge reprend du poil de la bête. En 2006, 146 raccompagnements avaient été faits par les bénévoles de la division Nicolet-Bécancour. Ce nombre est passé à 197 raccompagnements l’an dernier.

«L’éducation, la sensibilisation et l’arrivée d’autres organismes à la mission semblable sont responsables de la fluctuation du nombre de raccompagnements», raconte Michel Legault, cofondateur d’Opération Nez rouge dans la région en compagnie des policiers Claude Courchesne et Pierre Massicotte.

«Opération Nez rouge est plutôt une campagne de sensibilisation. Nous ne sommes en fonction que quelques semaines dans l’année, l’objectif est de toucher le maximum de gens possible», rajoute-t-il.

Les bénévoles

Le succès de l’organisme ne serait pas le même sans la présence de bénévoles hors pairs. Plusieurs reviennent prêter main-forte au service année après année pendant que s’ajoute un peu plus de 10% de nouveaux venus bon an mal an. L’ambiance de franche camaraderie, la bonne humeur omniprésente et le sentiment de rendre service à autrui sont les principaux facteurs de la présence des bénévoles. En bonus, ces derniers sont les témoins privilégiés des nombreuses anecdotes qui surviennent à chaque soirée. «99% des clients que nous ramenons sont des gens sur le party et qui apprécient grandement le service. Un client a déjà appelé pour qu’on ramène son «ski-doo»», révèle M. Legault. «J’ai déjà eu des clients qui ne se rappelaient même pas où ils restaient», lance Louis Massicotte, bénévole depuis près d’une dizaine d’années. «J’ai déjà eu à raccompagner un client malade. À l’arrivée, il a laissé sa poignée de change à côté de son dégât en guise de remerciement», renchérit Alain Montembeault, bénévole depuis 12 ans. Les bons samaritains n’ont pas toujours la vie facile puisque les véhicules des fêtards ne sont pas systématiquement en parfaite condition. «Toutefois, on dit à nos bénévoles de ne pas risquer leur vie si le véhicule est dans un piteux état. En contrepartie, on peut parfois avoir la chance de conduire des véhicules de luxe de l’année», témoigne Michel Legault. En moyenne, Opération Nez rouge remet annuellement de 4000$ à 5000$ au Groupe scout de Nicolet. Le service sera en fonction les 9, 10, 11, 16, 17, 18 et 23 décembre. On peut faire appel au service d’Opération Nez rouge de Nicolet-Bécancour au 819 293-4011 ou au 1 866 DESJARDINS.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires