À quand une réfection du quai du Port Saint-François?

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
À quand une réfection du quai du Port Saint-François?
La présence du quai du Port Saint-François permet de ralentir les glaces du fleuve Saint-Laurent.

TOURISME. L’élection du gouvernement Trudeau marquera-t-il le début d’un réinvestissement du fédéral sur les infrastructures portuaires du fleuve Saint-Laurent?

C’est ce qu’espère la Ville de Nicolet qui vient de dépêcher le conseiller Stéphane Biron sur le comité de mise en valeur du quai du Port Saint-François. Un groupe de citoyens qui reprendra ses représentations auprès du gouvernement pour la réfection du quai du Port Saint-François.

«Nous avons eu des discussions avec François-Philippe Champagne (le député de Saint-Maurice-Champlain et ministre du Commerce International). Il nous a dit qu’il allait regarder l’argent qui est disponible auprès de Pêches et Océans Canada, souligne Stéphane Biron. Il nous a fait savoir que le fédéral regardait pour investir sur sept quais le long du Saint-Laurent.  C’est donc le temps de mettre de la pression.»

Mis sur pied il y a une dizaine d’années, le comité de mise en valeur du quai avait déjà entrepris des démarches en ce sens. Le fédéral offrait à ce moment-là de remettre à la Ville un montant de 600 000 $, soit le coût de la démolition du quai.

La Ville de Nicolet réitère son appui au comité. Elle est prête à acquérir le quai et à le mettre en valeur pourvu que le fédéral le lui remette après avoir investi les sommes nécessaires pour sa mise aux normes. À l’époque, les coûts de réfection étaient évalués à 1,8M$.

«Nous avions fait des approches avec les Conservateurs, mais je crois que le climat est plus favorable avec les Libéraux. Du moins, je l’espère, ajoute le conseiller. En plus du quai, on continue les démarches pour la rétrocession de l’île Moras.»

Importance stratégique

En plus d’offrir une vue imprenable sur le Saint-Laurent aux visiteurs, le quai du Port Saint-François à son importance pour la protection de l’environnement. Sa disparition signifierait des changements majeurs dans ce secteur du fleuve.

«On ne pourrait pas le démolir, parce qu’il sert à la protection des berges. Ce serait toute la physionomie du fleuve qui serait changée, fait valoir Stéphane Biron. Parce que la présence du quai fait en sorte de créer une baie et de retenir les glaces. Comme l’a déjà dit M. Drouin, il y a quelques années, le quai protège aussi les piliers du pont Laviolette.»

Le quai de Nicolet est dans le paysage depuis plus d’un siècle. Il aurait en effet été construit en bois de pruche, en 1906. L’armature de béton est apparue à l’automne 1952. Depuis une dizaine d’années, plusieurs s’inquiètent de l’état de la tête qui est détérioré.

La présence de phares dans le secteur témoigne de l’importance qu’a eu le Port Saint-François, comme lieu de transbordement pour les produits en provenance des Cantons-de-l’Est, ainsi que des améliorations à la voie navigables durant les années 1950 à 1970.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires