«L’attente, c’est insupportable» -le père d’une grande amie de Cédrika

Par superadmin

Face à une enquête qui n’apporte pas beaucoup d’éléments qui pourraient aider à la découverte de Cédrika Provencher, la famille tente de mettre sur pieds une levée de fonds afin de créer une récompense qui pourrait peut-être amener des langues à se délier.

Le père d’une grande amie de Cédrika Provencher, l’enfant porté disparue depuis mardi soir du secteur St-Jean-Baptiste-de-la-Salle à Trois-Rivières, a lancé un appel à la générosité du public jeudi matin afin d’amasser le plus d’argent possible. «Les bénévoles ont ratissé tout le secteur», lance Guy McKenzie, un ami de la famille Provencher dont les enfants, présentement en vacances à l’extérieur, sont de grands amis de Cédrika. «On pense de plus en plus à la thèse de l’enlèvement», poursuit-il.

Afin d’activer la découverte de Cédrika, la famille lance un appel à la générosité du public pour créer un fonds qui pourrait permettre de recevoir de l’information pertinente. «Le montant n’a pas vraiment d’importance. On veut faire sortir le chat du sac. Je ne comprends pas comment les parents font pour vivre ces événements. Mes enfants sont présentement en vacances hors de la région et ne savent rien de ce qui se passe ici. Ça sera terrible au retour», croit M. McKenzie. «Cédrika n’a rien fait d’anormal. Dans ce quartier, les enfants peuvent aller et venir comme ils veulent, c’est un coin tranquille. Il y a quelqu’un, quelque part, de dérangé», a-t-il exprimé.

Un peu plus tôt, c’est le père de Cédrika, Martin Provencher, qui s’est adressé brièvement aux journalistes sur place. Je veux simplement remercier une fois de plus tout le monde qui participe aux recherches. Si je pouvais les remercier un par un, je le ferais», a-t-il lancé avant de retourner auprès des autres membres de la famille.

À pas de tortue

Selon l’agent d’information Michel Letarte de la police de Trois-Rivières, un nouvel élément permet de diriger différemment les recherches. Après avoir interrogé les trois adolescents qui ont pris possession du vélo de Cédrika, les enquêteurs ont appris que c’est vers 20 h 30, mardi que le trio a aperçu le vélo abandonné au coin des rues Chabanel et Chapais, à quelque dizaines de mètres de l’endroit où Cédrika a été vue pour la dernière fois.

M. Letarte a également dévoilé quelques nouveaux éléments de l’habillement de Cédrika qui avait un casque de vélo rouge, un cordon au cou à l’effigie de Star Académie au bout duquel se trouvait une clé garnie d’une estampe de coccinelle. De plus, Cédrika avait au bras une montre noire au contour rose. «Pour les recherches, on revient en quelque sorte à la case départ. Chaque appartement des blocs, chaque maison du quartier sont à nouveau visités par les policiers. On va mettre à profit le nombre de bénévoles présents aujourd’hui pour agrandir le secteur de recherche, en allant vers le secteur les Forges et le secteur industriel du nord de la ville», confie M. Letarte.

Les policiers peuvent de plus compter sur l’aide d’un hélicoptère normalement destiné au gazoduc et d’un bateau sur le St-Maurice. «On est toujours sur un dossier de disparition, mais toutes les hypothèses sont envisagées.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires