La SQ reconnaît le travail de ses policiers

Par Claude Thibodeau
La SQ reconnaît le travail de ses policiers
Les policiers honorés : dans l’ordre

L’État-major de la Sûreté du Québec du district de la Mauricie et du Centre-du-Québec a reconnu le travail, l’implication et l’engagement d’une quarantaine de ses membres, jeudi avant-midi, à l’occasion d’une cérémonie protocolaire de reconnaissance et de promotions tenue à l’Hôtel Le Victorin à Victoriaville.

Dix-neuf (19) membres de la SQ au Centre-du-Québec, 17 policiers et deux employées civiles, figurent parmi les personnes honorées.

Huit membres de la SQ de la MRC d’Arthabaska et un policier de la MRC de l’Érable ont été récompensés.

D’abord, Michel Fournier, le responsable du Bureau des enquêtes criminelles à Victoriaville, a obtenu son grade de lieutenant tandis que le superviseur de relève, Bernard Rochette figure parmi les six policiers obtenant leur grade de sergent, aux côtés notamment de Patrice Carier et de Stéphane Gagnon du poste de la MRC de Nicolet-Yamaska.

La SQ, par son programme de reconnaissance, a salué le travail de plusieurs membres de son personnel.

Dans la MRC d’Arthabaska, le sergent Luc Cloutier, l’agent Yannick Connolly,les policiers Hélène St-Pierre et Pascal Patry , le sergent Daniel Gauvreau et une employée civile, Nathalie Pelletier, ont été récompensés tout comme le représentant de la SQ de la MRC de l’Érable, le sergent Onil Lebel.

Par ailleurs, huit membres de la SQ de la MRC de Drummond ont été à l’honneur. Il s’agit du directeur Mario Grenier promu au grade d’inspecteur,

de Claude St-Pierre, devenu lieutenant, des policiers Stéphane Bettez, Christian Gamache, Jennifer Leroux et Véronique Pelletier.

L’employée civile Maryse Carignan a aussi fait l’objet d’une reconnaissance.

Le policier Daniel Rousseau, lui, a obtenu une médaille canadienne du maintien de la paix pour son travail en Haïti.

Le commandant du district, l’inspecteur-chef, Yves Guay, a pris la parole pour mettre un terme à la cérémonie. Il n’a pas manqué de saluer l’excellence du travail de son personnel. «On n’a pas à être gênés de ce qu’on fait. Les projets novateurs issus de la région rayonnent bien souvent au-delà du district et de l’organisation. On peut compter sur des gens qui ont des idées et qui s’impliquent», a-t-il noté.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires