La pauvreté: un gratteux sans lot gagnant

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
La pauvreté: un gratteux sans lot gagnant
Linda Proulx

SENSIBILISATION. Au cours des prochaines semaines, quatre cartes inspirées des gratteux de Loto-Québec seront en circulation un peu partout dans la région: «Pas de Célébration», «Rien d’Extra», «Roue de l’infortune» et «Perdant à tous les mois».

Le Collectif de lutte contre la pauvreté du  Centre-du-Québec, en collaboration avec des organismes, lance cette campagne afin de sensibiliser la population aux différents enjeux. L’idée qui sous-tend la campagne est que «la pauvreté est comme un gratteux sans lot gagnant», explique Linda Proulx du Regroupement de défense des droits sociaux (RDDS) de Nicolet.

Chacune des cartes expose le portrait d’un personnage en situation de pauvreté avec une réponse à gratter. Comme la famille Tremblay-Diaz qui, tous les mois, court la chance de tomber dans le «rouge». Tout comme Suzanne, une retraitée, avec sa pension de vieillesse et le Supplément de garantie.  Ou encore de combien le salaire de Malaïka augmentera l’an prochain? 0,50$. Et de quelle proportion des besoins de base reconnus Michel peut-il couvrir avec ses prestations d’aide sociale? 52%.

Sous la forme de carte postale, elles peuvent également être envoyées à l’un des quatre députés de la région pour leur envoyer un message. À l’endos, on y trouve la mention «Pour éliminer la pauvreté, ce n’est pas de chance que le Québec a besoin, mais de volonté politique». Leur adresse est inscrite sur un collant. Il suffit d’y apposer un timbre pour aller au bout de son geste.

Une façon, selon le milieu communautaire, de rappeler la nature politique des enjeux de la pauvreté, alors que Québec tarde toujours, depuis plus de deux ans, à publier une nouvelle politique d’action en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale pour faire une différence significative.

Un total de 3 000 cartes sera ainsi distribué un peu partout dans la région grâce à la participation des organismes communautaires et de leurs membres. Les corporations de développement communautaires de Bécancour et de Nicolet-Yamaska, le Centre d’action bénévole, la Ressource aide alimentaire, RDDS-Nicolet et le Diocèse de Nicolet distribueront des cartes sur la Rive-Sud.

Illustrées par l’artiste Mathilde Cinq-Mars, les cartes constituent la cinquième campagne des cartes de Noël lancé par le Collectif sous différents thèmes. Cette année, la campagne se démarque avec la référence à la loterie qui rappelle que «la pauvreté n’est pas un choix».

Cette tradition vise à faire réfléchir et à sensibiliser les gens à la pauvreté durant les Fêtes. «On aimerait que ce soit à longueur d’année, mais les gens sont plus sensibles à ça durant la période des Fêtes avec toutes les campagnes de générosité», souligne François Melançon, coresponsable du Collectif de lutte contre la pauvreté du Centre-du-Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires