La pandémie en 10 dates

Photo de Rédaction - Le Courrier Sud
Par Rédaction - Le Courrier Sud
La pandémie en 10 dates

27 février 2020

Un premier cas de COVID-19 est déclaré au Québec, soit deux jours avant le début de la semaine de relâche. Le premier cas à être confirmé en Mauricie/Centre-du-Québec n’a pas tardé: c’est arrivé le 11 mars à Trois-Rivières.

13 mars 2020

L’urgence sanitaire est déclarée à travers le Québec. Plusieurs mesures en découlent les jours suivants: suspension des activités des tribunaux, fermeture des écoles et garderies, interdiction de visites non essentielles dans les CHSLD et hôpitaux, fermeture des centres d’entraînement, bars, salles de spectacle et arénas, notamment, et réduction de moitié de la capacité maximale des salles à manger des restaurants.

24 mars 2020

Tous les services, à l’exception des services essentiels, doivent fermer leurs portes temporairement.

22 mai 2020

Les rassemblements extérieurs sont autorisés de nouveau à condition que ce soit un maximum de 10 personnes provenant d’un maximum de trois ménages. Quelques mois plus tard, le 3 juillet, tous les secteurs d’activité économique auront repris, sauf les grands événements, les camps de vacances réguliers avec séjours et les combats en contexte sportif.

18 juillet 2020

Le port du masque ou du couvre-visage devient obligatoire partout au Québec dans les endroits publics fermés.

10 octobre 2020

Les MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska passent au palier d’alerte rouge, en vertu du système d’alertes régionales de quatre couleurs mis en place le 8 septembre.

22 décembre 2020

Début de la campagne de vaccination dans les CHSLD de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

25 décembre 2020

Les commerces non prioritaires doivent fermer leurs portes. La mesure s’appliquera jusqu’au 8 février. Le télétravail est à prioriser.

9 janvier 2021

Un couvre-feu de 20h à 5h entre en vigueur au Québec.

8 mars 2021

La Mauricie et le Centre-du-Québec passent au palier d’alerte orange – alerte modérée. Cela entraîne la réouverture des salles à manger des restaurants, des gyms et des salles de spectacles. Les activités sportives et de loisirs intérieures sont permises en duo ou avec les occupants d’une même résidence privée.

(Source : Institution nationale de santé publique du Québec)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires