La MRC de Nicolet-Yamaska entreprend une première révision de son PDZA

Photo de Rédaction - Le Courrier Sud
Par Rédaction - Le Courrier Sud
La MRC de Nicolet-Yamaska entreprend une première révision de son PDZA
(Photo : Stéphane Lévesque)

NICOLET. Après trois années de roulement de son Plan de développement de la zone agricole (PDZA), la MRC de Nicolet-Yamaska procèdera à une révision de celui-ci afin de tenir compte de nouvelles priorités et de nouveaux enjeux sur le territoire rural de la MRC. Cette initiative est également motivée par le fait qu’une majorité des projets issus du plan d’action du PDZA ont été complétés avant l’échéance de cinq ans prévue au départ.

Grâce à une forte volonté politique et à des aides financières généreuses, 16 des 25 actions du PDZA ont été accomplies ou sont en cours de réalisation. En effet, la collaboration développée entre les cinq MRC du Centre-du-Québec a permis de mettre en commun les cinq PDZA et de développer des projets structurants pour l’ensemble de la région, comme le déploiement du service de maillage agricole L’ARTERRE Centre-du-Québec ou encore à l’identifiant agroalimentaire Notre Centre-du-Québec Goûtez-y!, maintenant affiché chez les épiceries participantes.

De plus, l’enjeu majeur de la qualité de l’eau a incité la MRC à travailler plus particulièrement sur la thématique des bandes riveraines et de l’agroenvironnement. L’inspection des bandes riveraines, le développement d’un outil de référence et le démarrage prochain d’un projet de mise en valeur de celles-ci en sont des exemples.

D’autres projets ont également été travaillés par la MRC. On peut penser notamment à la création d’un poste de conseiller(ère) en développement agroalimentaire et au dépôt de rapports permettant d’identifier et de documenter des propositions concrètes visant l’amélioration du bilan agroenvironnemental et environnemental du territoire. On peut aussi compter la collaboration de la MRC au développement d’un outil d’analyse de la vulnérabilité des milieux agricoles face aux changements climatiques. Autre projet : le partage d’une structure de kiosque entre six partenaires du milieu afin de permettre l’augmentation de la visibilité et la portée des représentations. Et finalement, on compte la réalisation d’un déjeuner-conférence pour connaître et comprendre les méthodes d’intervention de la travailleuse de rang, Hélen Bourgoin. Une trentaine de personnes ont participé à cet événement.

Le contexte actuel semble propice à la révision de cette planification. «Un vent de changement se fait sentir dans le secteur agricole et nous voulons prendre la vague, être innovants et alertes face à la réalité de demain», mentionne la préfète de la MRC, Geneviève Dubois. L’agriculture durable et régénératrice est dans la mire de ce nouveau plan qui se veut en parfaite cohérence avec le Plan de transition écologique de la MRC. «Le Conseil des maires de la MRC est d’ores et déjà prêt à aller de l’avant afin de contribuer au développement de son territoire agricole», souligne le préfet suppléant, Claude Lefebvre.

Ce processus nécessite la collaboration des partenaires du milieu, de la population et des producteurs agricoles. Les intéressés sont invités à se tenir informés via la page Facebook de la MRC de Nicolet-Yamaska. Des activités de consultation seront planifiées au cours de l’année 2021 et à l’hiver 2022.

Rappelons que cette révision fait l’objet d’un accompagnement professionnel et d’une aide financière du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) dans le cadre du programme Territoires: priorités bioalimentaires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires