La Maison de jeunes de Sainte-Gertrude en croisade contre l’intimidation

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
La Maison de jeunes de Sainte-Gertrude en croisade contre l’intimidation
De gauche à droite: Félix St-Louis, Samuel Ducharme, Kassandra Lachaîne et Laurence Baril.  (Photo : courtoisie)

BÉCANCOUR. La Maison de jeunes de Sainte-Gertrude pourra réaliser un projet visant à prévenir et à contrer l’intimidation grâce à une aide financière de 14 000$ fraîchement obtenue du gouvernement du Québec.

En gros, ce projet prendra la forme d’ateliers de sensibilisation qui seront offerts, dans un premier temps, aux jeunes fréquentant l’établissement. Par la suite, le contenu de chaque atelier sera détaillé dans un document qui sera partagé à d’autres organisations.

«Nous souhaitons sensibiliser les jeunes aux différences pour qu’ils apprennent à les accepter et à les respecter, indique Sunny Richard, coordonnatrice de la MDJ. Le projet a pour but de clarifier ce qu’est l’intimidation et de diminuer les gestes d’intimidation posés par les jeunes, et ce, sous toutes leurs formes: physiquement, verbalement, socialement, matérielle, discriminatoire ou par l’entremise des réseaux sociaux.»

Douze moyens ont été ciblés pour atteindre l’objectif souhaité, d’où le titre du projet: «Les 12 travaux contre l’intimidation». On commencera, bien sûr, par démystifier le phénomène dans sa généralité, pour ensuite le décortiquer toujours plus en détails. Ainsi, la cyberintimidation, l’intimidation physique, les moqueries, l’intimidation psychologique, les différences et une foule d’autres thématiques pertinentes seront abordées à travers des activités d’improvisation, des discussions, des débats, des quiz et des projets artistiques, entre autres.

L’aide financière reçue fait suite à une demande acheminée l’été dernier au ministère de la Famille par une ancienne employée de la MDJ, dans le cadre du programme de soutien financier «Ensemble contre l’intimidation». Ce programme vise à soutenir des projets qui contribuent à prévenir et à contrer les actes d’intimidation, de même que des projets visant à accroître l’aide offerte aux personnes qui en sont victimes, aux témoins, aux proches et aux auteurs d’actes d’intimidation.

Lors de l’annonce confirmant l’octroi de la subvention de 14 000$ à la MDJ de Sainte-Gertrude, le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a rappelé l’importance d’appuyer, à l’échelle provinciale, la lutte contre l’intimidation et les initiatives locales à cet effet.

«Les organismes sont bien au fait des besoins et des réalités de leur communauté. De concert avec eux, nous continuons à promouvoir des rapports respectueux, égalitaires et ouverts à la différence, partout au Québec.»

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des