«La gratuité scolaire est rentable» – Jean-Martin Aussant, ON

Par superadmin
«La gratuité scolaire est rentable» – Jean-Martin Aussant, ON
Jean-Martin Aussant.

Jean-Martin Aussant, chef d’Option nationale et candidat dans Nicolet-Bécancour, a dévoilé aujourd’hui sa position en éducation, expliquant ainsi que la meilleure politique en matière d’éducation demeure la gratuité scolaire balisée.

Il a indiqué qu’un gouvernement d’Option nationale instaurera la gratuité scolaire de la maternelle au doctorat. Dans le cas des études collégiales et universitaires, des balises seront mises en place afin de s’assurer que ceux qui bénéficient de la gratuité scolaire contribueront ensuite à la société qui leur a permis d’acquérir leur formation et leurs compétences. Sous certaines conditions, les étudiants étrangers qui demeureront au Québec par la suite pourront bénéficier rétroactivement de ce système.

« On n’accepterait jamais au Québec qu’un citoyen ne soit pas soigné par manque d’argent. C’est une priorité pour la société et les impôts généraux se chargent du système de santé. On n’accepterait pas non plus que ce même citoyen ne soit pas secouru par un policier parce qu’il manque d’argent. Les impôts se chargent également de la sécurité publique puisque c’est une autre priorité pour la société. Pourquoi, alors, accepter que des citoyens doivent arrêter d’étudier par manque d’argent? L’éducation doit aussi faire partie des priorités au Québec et les impôts généraux devraient la couvrir. C’est toute la société qui en bénéficie et c’est pourquoi notre formation politique prône la gratuité scolaire balisée », a indiqué M. Aussant.

Selon lui, l’argument du coût trop élevé d’une telle politique ne tient pas la route. « Les pays du monde qui ont instauré la gratuité scolaire ne l’ont pas regretté et ils figurent pour la plupart en tête de tous les classements de développement et de bien-être. Un tel système fait que les gens posséderont en moyenne une formation plus approfondie dans leur domaine et obtiendront donc des salaires plus élevés. Ils paieront par conséquent davantage d’impôts qui couvriront au bout du compte les coûts de formation.»

Il ajoute qu’il y a suffisamment d’argent dans le système public pour se permettre la gratuité scolaire. «Par exemple, le simple fait d’avoir comme partout ailleurs une seule déclaration de revenus, au lieu de deux, nous permettrait d’épargner collectivement 800 millions de dollars chaque année. Or, cette somme couvre à elle seule deux fois le coût de la gratuité scolaire! C’est une question de choix politiques, car les moyens, nous les avons clairement! », a illustré Jean-Martin Aussant.

Pour conclure, le député sortant rappelle que tous les pays du monde qui ont mis en place, la gratuité scolaire, comme les pays scandinaves, l’Allemagne ou encore le Mexique, se sont rendus compte que c’est aussi très rentable sur le plan économique. «En moyenne, les gens vont plus longtemps à l’école, ont des salaires plus élevés, paient donc plus d’impôts, et ces impôts remboursent, et même plus, ce que ça a coûté pour la gratuité scolaire. Quand on y pense, la gratuité scolaire est une bonne idée sur tous les plans.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires