La gestion des résidus de pelouse coupée

Par Serge Fortier
La gestion des résidus de pelouse coupée

Lorsque vient le temps de tondre la pelouse (ce qui revient trop souvent à mon goût !), les résidus de coupe étaient, jusqu’ici, souvent ramassés et jetés, soit aux ordures, soit sur un terrain vacant, souvent boisé et à l’abri des regards. Autrement dit, ces résidus étaient considérés comme un déchet.

Encore de nos jours, cette pratique est beaucoup trop présente et crée un problème environnemental dont on se rend compte aujourd’hui. Pourtant, ces résidus de pelouse sont une richesse inestimable et gratuite à la fois.

Riche en éléments nutritifs rapidement disponibles et étant une source alimentaire pour la vie utile du sol, c’est un péché de s’en débarrasser en la considérant comme un déchet. D’ailleurs, si vous remarquez, la nature ne génère jamais de déchets. Tout sert à tout dans la nature. Rien ne se perd et rien ne se crée, mais tout se transforme indéfiniment, permettant ainsi à la vie de se continuer.

Donc, comment valoriser cette richesse que sont les résidus de pelouse coupée? Voici quelques moyens qui sont très faciles à adopter.

Pratiquer l’herbirecyclage

Il s’agit simplement de laisser les résidus sur la pelouse. Avec des pelouses dites traditionnelles qui nécessitent énormément de fertilisation, les résidus laissés sur place deviendront de l’humus qui nourrira en partie votre pelouse, diminuant ainsi vos besoins de fertilisation. De plus, les pelouses traditionnelles ayant tendance à être peu fournies, permettent au soleil d’assécher le sol et cela a pour conséquence de devoir arroser plus souvent. Le fait de pratiquer l’herbirecyclage permet de créer une sorte de paillis qui ombrage le sol. Cette pratique oblige à tondre régulièrement afin que la pelouse ne soit pas trop longue, sinon les résidus paraîtront en surface. Il existe sur le marché des couteaux qui déchiquettent plus finement et qui s’adaptent à votre tondeuse. Mieux encore, il existe des tondeuses conçues spécifiquement pour faire de l’herbirecyclage. Celles-ci n’ont pas de sortie pour l’herbe coupée et l’oblige donc à passer plusieurs fois dans les couteaux spéciaux avant de se déposer au fond de votre pelouse.

Se servir de ces résidus comme paillis

Pour réussir vos cultures de fleurs et de légumes, vous vous devez de couvrir vos sols. Les lois du pâté chinois naturel et des vêtements de la terre l’obligent (lisez mes chroniques précédentes).

Les résidus de pelouse coupée sont étonnamment riches et utiles pour vous permettre d’obtenir plusieurs bienfaits si vous l’utilisez comme paillis à raison de 2 cm d’épaisseur dans vos nouvelles plates-bandes de fleurs et dans vos rangées de légumes. Premièrement, vous contrôlerez les graines de mauvaises herbes. Ensuite, vous garderez l’humidité du sol. Vous activerez la vie dans le sol à venir se nourrir de cette matière organique, aérant par leur passage votre terre et, en plus, ces petits êtres très importants, transformeront cette herbe en humus qui nourrira vos végétaux. Quoi demander de mieux!

Établir une pelouse écologique

L’herbirecyclage ne suffisant pas à fertiliser totalement une pelouse traditionnelle et pratiquer l’herbirecyclage ne vous permettant pas de vous servir de ces résidus pour aller chercher les avantages d’un paillis dans vos fleurs et légumes, la solution vraiment gagnante et durable est de transformer votre pelouse avec des végétaux indigènes ou plus vigoureux que les espèces de graminées utilisées pour la pelouse traditionnelle.

Les végétaux tels le trèfle nain, le lotier, la fléole des prés et même le thym poussent plus fournis, ne nécessitent pas de fertilisation, ne souffrent pas de sécheresse et peuvent sans difficulté vous fournir un excellent paillis avec les résidus de tonte, l’herbirecyclage n’étant pas nécessaire.

En faire du compost

Si les solutions ci-haut ne vous conviennent pas, vous avez toujours la possibilité de transformer ces résidus en compost. Mais si j’étais vous, je profiterais de cette richesse comme paillis car ainsi, en plus de tous les avantages qu’apporte le paillis, le compost se fera tout seul, à même votre jardin sans même que vous ayez à vous taper tout cet ouvrage.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des