La campagne «Solidarité masquée» est lancée à Nicolet

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
La campagne «Solidarité masquée» est lancée à Nicolet

NICOLET. La population nicolétaine est invitée à prendre part à une nouvelle campagne d’entraide lancée par le Centre d’action bénévole de Nicolet (CABN), en partenariat avec Biondi design/La cadoterie.

Intitulée «Solidarité masquée», cette campagne est inspirée par les «cafés en attente», lancés il y a déjà quelques années en Europe. Ces «cafés en attente» sont une tradition de solidarité envers les plus pauvres qui consiste à commander un café mais à en payer deux, un pour soi et un autre pour un client démuni qui en fera la demande. À Nicolet, plutôt qu’un café, c’est un masque réutilisable que l’on propose d’acheter afin qu’il soit remis à une personne démunie de la région, par l’entremise du CABN.

«Le but de la campagne « Solidarité masquée » est d’offrir la possibilité aux gens vulnérables et à faible revenu d’avoir accès à des masques de protections gratuitement et de permettre aux gens ayant la capacité financière d’aider de devenir un bienfaiteur anonyme», résume Isabelle Bombardier, directrice du CABN.

Elle rappelle que le port du masque est fortement recommandé pour protéger les gens de la COVID-19, et qu’il est de plus en plus mal vu de se présenter dans les commerces sans en avoir un.  «Que fait-on lorsque l’achat d’un masque représente une charge supplémentaire sur un budget déjà serré?, soulève Mme Bombardier rappelant, d’une part, les enjeux liés à la santé et, d’autre part, ceux créés par la pression sociale issue du jugement des autres. «Nous pensons que les gens à faible de revenu n’ont pas besoin d’être encore plus stigmatisés et fragilisés qu’ils le sont déjà.»

Elle ajoute que le partenariat avec Biondi design/La cadoterie s’est présenté de façon naturelle puisque le CABN tenait à encourager l’économie locale, mais aussi parce que l’équipe était bien au fait de la sensibilité aux causes sociales de la propriétaire, Michelle Biondi. «Dès que nous lui avons expliqué notre projet, elle a accepté avec enthousiasme», poursuit Mme Bombardier.

«Je suis consciente que l’accès à des équipements de protection individuelle n’est pas égalitaire pour tous et je crois que la campagne du CABN permettra aux gens plus vulnérables de notre communauté d’être protégés adéquatement», affirme pour sa part Mme Biondi.

Pour participer à la campagne, il suffit de se présenter chez Biondi design/ la Cadoterie (2420 Boul. Louis-Fréchette à Nicolet) et de faire l’achat d’un masque pour la cause (ou de faire un don qui permettra l’achat d’un masque). Le CABN s’occupera ensuite d’en faire la distribution aux gens qui en auront besoin par l’entremise de ses services habituels.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des