La berce du Caucase : les efforts se poursuivent dans les bassins versants de la rivière Nicolet

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
La berce du Caucase : les efforts se poursuivent dans les bassins versants de la rivière Nicolet
(Photo : courtoisie)

À l’été encore, COPERNIC, l’organisme de concertation pour l’eau des bassins versants de la rivière Nicolet, était à pied d’oeuvre pour l’éradication, le contrôle et la détection de colonies de berces du Caucase sur le territoire du bassin versant de la rivière Nicolet.

La berce du Caucase?

On rappelle que la berce du Caucase est une plante exotique hautement envahissante introduite il y a une trentaine d’années par des horticulteurs. Ces grandes beautés cachent une sève photosensibilisante qui, au contact avec la peau, peut provoquer des lésions cutanées importantes, pouvant s’apparenter à des brûlures de second degré (dermatites sévères). Cela est dû au fait que la sève contient des photophytotoxines (furanocoumarines), c’est-à-dire des toxines qui sont activées par la lumière du soleil. La peau perd alors son immunité naturelle aux rayons UV, provoquant ainsi des brûlures.

Certaines plantes peuvent ressembler à la berce du Caucase, comme sa cousine la berce Laineuse, plante indigène et non envahissante, l’angélique pourpre ou la carotte sauvage et le panais sauvage.

Nous vous invitons à consulter le site http://www.environnement.gouv.qc.ca/biodiversite/nuisibles/berce-caucase/index.htm pour une description détaillée. Pour tout savoir sur cette plante et sur le projet, vous pouvez également visionner la vidéo conçue par COPERNIC : https://youtu.be/fCNQ478vW2c.

Quoi faire en cas d’exposition à la sève de la berce du Caucase?

Vous devez retirer le plus rapidement possible la sève à l’aide d’un papier absorbant, tout en évitant de la répandre davantage. Lavez ensuite avec du savon et rincez abondamment avec de l’eau l’endroit touché. Couvrez les zones atteintes afin d’éviter toute exposition à la lumière du soleil pour une durée minimale de 48 heures. Changez de vêtement et lavez-les seuls afin d’éviter toute contamination croisée de vos autres vêtements. Dans le cas où vos yeux sont affectés, rincez abondamment à l’eau vive pendant au moins dix minutes puis portez des lunettes de soleil sombres afin de réduire l’exposition à la lumière.

Que faisons-nous pour lutter contre la berce du Caucase?

Cet été, une campagne de détection de la berce du Caucase a été réalisée dans le bassin versant de la rivière Bulstrode, en amont du barrage de Sainte-Sophie d’Halifax, grâce à la participation financière du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). En plus de valider des signalements qui ont été rapportés via l’application Sentinelle du MELCC et par des citoyens, COPERNIC a également apporté son soutien à des municipalités en bordure de la rivière Nicolet, principalement pour l’identification de plants. Plusieurs colonies ont également été éradiquées.

Que pouvez-vous faire?

Si vous croyez avoir aperçu des plants de berces du Caucase, veuillez noter de façon détaillée le lieu et, si possible, prenez quelques photos pour les envoyer à la responsable à COPERNIC: marieclaire.gironne@copernicinfo.qc.ca.

Rappelons que COPERNIC est un organisme sans but lucratif (OSBL) de concertation et de mobilisation voué, d’une part, à la protection et à la restauration de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques de la zone des bassins versants de la rivière Nicolet et, d’autre part, au maintien de la pérennité de la ressource EAU. Cela se fait par une approche de gestion intégrée de l’eau par bassin versant et l’élaboration, la promotion et le suivi de la mise en oeuvre d’un Plan Directeur de l’Eau (PDE). L’accompagnement vers l’action domine le partenariat avec les usagers et intervenants en vertu de la valeur primordiale de l’eau comme bien commun inaliénable, et des valeurs d’ouverture et de collaboration.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires