La 56e Finale des Jeux du Québec est annulée

Le Courrier Sud - Rédaction

La 56e Finale des Jeux du Québec est annulée
Des membres de la délégation Centre-du-Québec 2018. (Photo : (Photo archives))

La 56e Finale des Jeux du Québec qui devait se tenir du 4 au 12 mars à Rivière-du-Loup est annulée. Plusieurs athlètes du Centre-du-Québec auraient dû y prendre part.

Or, actuellement, le gouvernement du Québec n’autorise aucun grand événement à l’intérieur et les compétitions sportives intérieures sont interdites jusqu’à nouvel ordre. À ce jour, dans le cadre des Jeux régionaux, seulement 16 % des qualifications sportives ont été réalisées et la date limite pour la tenue des qualifications est le 13 février 2022. « Un retour à l’entraînement avant un retour à la compétition étant essentiel pour assurer une préparation adéquate des athlètes, il apparaît improbable que des qualifications puissent se tenir en respectant ces délais », ont fait savoir les partenaires en point de presse lundi.

« Tous ont été surpris et témoins de l’évolution rapide de la pandémie du mois de décembre dernier à aujourd’hui. Cette décision difficile a donc été prise afin de protéger la santé et la sécurité des athlètes, du personnel et des bénévoles, ainsi que des membres de la communauté, à la suite de l’importante hausse des cas de COVID-19 dans la province », ont-ils ajouté, ne fermant toutefois pas la porte à un éventuel report de la Finale des Jeux du Québec de Rivière-du-Loup en mars 2023.

Ils rappellent en outre que la pandémie a des impacts importants sur l’organisation d’un rassemblement de l’envergure d’une Finale des Jeux du Québec qui se déroule pendant 10 jours, accueille plus de 3300 athlètes provenant de 19 régions, 2500 bénévoles et 18 compétitions sportives provinciales, et ce, sans compter les spectateurs et partenaires présents.

« Sans les autorisations nécessaires, le transport provincial des 3300 athlètes vers le milieu hôte en autobus remplis à capacité maximale ainsi que l’hébergement des participants et missionnaires dans des salles de classe est impossible à coordonner dans le respect des mesures en vigueur. De plus, les salles à manger des restaurants étant fermées, ce qui inclut les cafétérias, la pandémie complique grandement la gestion de l’alimentation, qui représente en moyenne 6000 repas quotidiens durant une Finale des Jeux du Québec », ont-ils fait remarquer.

Ils soulignent enfin que « le télétravail obligatoire nuit à la planification et à la réalisation des dernières étapes en vue de la tenue de la Finale des Jeux du Québec ». Les risques d’éclosions et l’isolement des personnes atteintes de la COVID-19 rendent ardue la préparation finale d’un tel événement. « En mode virtuel, le recrutement, l’accréditation, la formation et l’implication des bénévoles posent de réels défis. »

Pour le moment, les Jeux prévus cet été à Laval sont maintenus, tout comme ceux de l’été 2023 à Rimouski. (MEV)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires