Jeu d’évasion de Noël au Centre de la biodiversité

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Jeu d’évasion de Noël au Centre de la biodiversité

BÉCANCOUR. Le Centre de la biodiversité du Québec a besoin d’aide pour retrouver la trace de Sushi la Loutre! Dès le 5 décembre, et ce jusqu’au 8 janvier, il sera possible de parcourir toutes les salles du musée en mode virtuel dans une activité spéciale de Noël du type jeu d’évasion.

Sushi la Loutre a été égarée par la faute des lutins du père Noël! En explorant le Centre de la biodiversité, en passant par la salle des poissons ou encore par la salle des dinosaures, les enfants et leurs parents devront résoudre des puzzles et répondre à des questions afin d’accéder à des lettres, qui formeront au final un mot ou une phrase qui permettront de retrouver la trace de Sushi la Loutre.

«Un petit clin d’œil comique: on va dans la salle de bain! On s’est dit qu’on allait utiliser toutes les pièces possibles. On rentre dans l’accueil, on va même dans les bureaux administratifs», raconte Isabelle Denis, responsable de l’animation et des communications au Centre de la biodiversité.

L’activité est d’une durée d’environ 30 minutes et a été spécialement conçue pour que les enfants et leurs parents travaillent en équipe lors d’épreuves au niveau de difficulté variable.

Sauriez-vous classer les poissons dans le bon estuaire du fleuve Saint-Laurent, soit dans l’eau salée, dans l’eau saumâtre ou dans l’eau douce? Quels qualificatifs déterminent s’il s’agit d’un dinosaure ou non? Certains défis sont plus ludiques, d’autres plus éducatifs, les visiteurs pourront même avoir accès à des compléments d’information, comme il sera le cas pour les reptiles amphibiens du Québec.

La biodiversité en virtuel

Mme Denis rappelle qu’en temps normal, le Centre offre une activité de Noël en présentiel, ce qui est impossible durant la pandémie. «Offrir une activité de Noël, c’est offrir un petit bonus dans ces temps gris», souligne Mme Denis. En plus de rester dans l’esprit des gens, le Centre de la biodiversité cherche aussi à se faire connaître par ceux qui ne le connaîtraient pas encore, potentiellement à l’extérieur de la région également.

Les activités virtuelles pourraient d’ailleurs devenir monnaie courante pour le Centre. Le modèle du jeu interactif, créé sur la plateforme Genially par Coralie Lacoursière, pourra être utilisé à nouveau. On peut donc s’attendre à voir d’autres activités du genre être proposées dans les prochains mois, notamment une visite virtuelle du musée.

À surveiller également dans le temps des Fêtes, le Centre de la biodiversité ouvrira sa boutique du 1er au 23 décembre, de 10 h à 16 h, et rendra accessibles ses sentiers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires