Jasmine Hébert se présentera pour le poste de conseillère de Bécancour

Photo de Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Par Stéphane Lévesque | Initiative de journalisme local
Jasmine Hébert se présentera pour le poste de conseillère de Bécancour
Jasmine Hébert (Photo : courtoisie)

POLITIQUE. Après Pierre-Michel Auger à la mairie, Pascal Doucet dans Sainte-Angèle, Annie Gauthier dans Précieux-Sang ainsi que Guillaume Langlois et Guillaume Carignan dans Sainte-Gertrude, c’est maintenant au tour de Jasmine Hébert d’annoncer son intention de se lancer en politique municipale. En effet, la femme d’affaires se présentera dans le secteur Bécancour lors des prochaines élections municipales a appris en exclusivité le Courrier Sud.

«Je suis née à Deschaillons, mais je suis arrivée à Bécancour à l’âge de deux ans. Cet été, mon fils avait un camp de jour à l’école Terre-des-Jeunes. J’ai vu ma photo d’élève finissante sur le mur. Cela m’a rappelé comment que je suis fortement d’ici. C’est une fierté pour moi d’être de Bécancour. J’ai un grand sentiment d’appartenance. J’aime ça vivre ici et quand je vais à l’hôtel de ville, le service est impeccable et on est à l’écoute des citoyens. J’avais le goût de me joindre à cette équipe-là», explique la copropriétaire du Manoir Bécancourt et du Pub au Cochon Fumé.

Le départ de Fernand Croteau, le conseiller sortant du siège numéro 1, a également joué dans la décision de Jasmine Hébert. «Je l’ai appelé, car je ne voulais pas prendre sa place. Je tiens à le saluer, il a toujours été disponible pour moi. Il est à l’écoute. On a été ensemble pendant quelques années sur le comité du tourisme», rapporte celle pour qui cet axe de développement de la Ville de Bécancour a une importance capitale.

«On est à la campagne près de la ville. C’est un attrait important tant pour le tourisme que pour venir s’établir à Bécancour», souligne Jasmine Hébert qui, bien qu’elle n’ait pas eu de contact avec lui depuis l’annonce de sa candidature à la mairie, apprécie Pierre-Michel Auger.

«J’ai eu affaire avec lui comme commissaire industriel pour quelques dossiers. C’est un homme à l’écoute», indique-t-elle sans appuyer sa candidature pour le moment.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires