« J’aime la vie »: le leitmotiv de l’heure!

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
« J’aime la vie »: le leitmotiv de l’heure!
Sylvianne Houle en compagnie de Danielle Gamelin, directrice générale de la Fondation Santé Bécancour-Nicolet -Yamaska. (Photo : (Photo Marie-Eve Veillette))

NICOLET. « J’aime la vie ». Ces mots simples reflètent l’état d’esprit de Sylvianne Houle, qui a envie plus que jamais d’y mordre à pleines dents. Ces mots sont aussi le titre de la nouvelle activité de financement de la Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska, qui prend son envol cette semaine en collaboration avec Mme Houle.

La propriétaire de Lettrage Griffon, à Nicolet, a pris conscience plus que jamais au cours des derniers mois de l’importance de s’écouter; de l’impact vital de cette toute petite attention à s’accorder à soi-même.

Depuis trois ou quatre ans, elle éprouvait de la difficulté à dormir. Plusieurs épisodes de réveils dérangeaient son sommeil et celui de son conjoint. Ils se sont accentués pendant la pandémie, « probablement en raison d’un plus grand stress », soupçonne-t-elle. Cela l’a forcée à consulter un médecin.

« J’ai pris le temps de faire des recherches sur ma condition. Tout me laissait croire que je faisais de l’apnée du sommeil. Mon médecin m’a fait passer un test qui l’a confirmé. »

L’apnée du sommeil entraîne des épisodes d’arrêt respiratoire de courte durée à plusieurs reprises durant la nuit. Les voies respiratoires se bloquent. Souvent, cette obstruction survient lorsque les tissus mous du fond de la gorge s’affaissent, lit-on sur le site de Santé Canada.

C’est en allant chercher l’appareil nécessaire au test diagnostic à l’hôpital de Nicolet que Sylvianne Houle a vu que la Fondation Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska pouvait offrir aux personnes démunies du soutien financier pour l’acquisition d’un appareil CPAP. Cet appareil envoie de l’air en continu dans les voies respiratoires des personnes souffrant de l’apnée du sommeil par le biais d’un tube et d’un masque, ce qui crée suffisamment de pression pour libérer leurs voix respiratoires durant la nuit.

« Je n’avais pas besoin de cette aide financière, mais ça m’a touchée de savoir qu’elle était disponible. Car pendant la pandémie, j’ai vu à quel point beaucoup de gens vivaient en situation de pauvreté. J’ai pris conscience que s’ils avaient besoin d’un CPAP, ils n’avaient pas nécessairement les moyens de s’en procurer un. Cet appareil change des vies. Dans mon cas, il a amélioré ma qualité de vie d’au moins 75%! », relate celle qui, avant d’utiliser cet appareil, devait faire des siestes à répétition pour tenter de récupérer. « Je suis maintenant davantage disponible pour ma famille. »

Campagne « J’aime la vie »

Sylvianne Houle est donc entrée en communication avec la Fondation avec le désir de donner au suivant. Elle a rencontré la directrice générale, Danielle Gamelin, et ensemble, elles ont initié la campagne « J’aime la vie »; une vente de chandails à capuchon pour hommes, femmes et enfants de couleur « charbon chiné » et arborant le slogan « J’aime la vie », au profit de la Fondation.

« Nous avons conçu le graphisme ensemble. C’est simple et élégant », mentionne Danielle Gamelin, visiblement très fière du résultat.

Les chandails sont disponibles sur commande en tout temps (40$). Les bons de commande sont disponibles sur le site web de la Fondation (fichier Excel). Il est également possible d’en commander par téléphone en communiquant directement avec Lettrage Griffon, au 819 293-4044.

Pour récupérer sa commande, il suffit de se rendre directement chez l’entreprise, située au 1245, rang du Petit-Saint-Esprit à Nicolet. La livraison est possible, mais des frais supplémentaires s’appliquent.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires